Je suis un théologien heureux

Publié le par Christophe Delaigue

Je suis un théologien heureux

Rassurez-vous, je ne parle pas de moi, je n'aurais pas cette prétention de me dire théologien ! Je parle d'un petit livre qui porte ce titre, un entretien avec le théologien Edward Schillebeeckx.

Dominicain né en Belgique, un fut l'une des figures de réflexion du concile Vatican II, théologien des évêques hollandais (il enseigna à l'Université de Nimègue de 1958 à 1982).

Relativement inconnu du public (en tout cas aujourd'hui), il fait partie de ces figures qui furent inquiétées en son temps par la Congrégation pour la Doctrine de la foi (et notamment à la fin de sa vie par le cardinal Ratzinger) ; seulement questionné et invité à préciser ses positions, il ne fut jamais condamné (ce qu'on lui reprocha finalement ce fut d'avoir été un des principaux rédacteurs du Catéchisme des évêques hollandais).

Je n'ai jamais rien lu de lui ; j'en avais entendu parler par mon ami théologien Hendro Munsterman, alors directeur du Centre Théologique de Meylan, actuel directeur de l'Institut Pastoral d'Etudes Religieuses (à l'Université catholique de Lyon).

Ce petit livre est comme une petite introduction à sa vie et à sa théologie. Celle-ci ne se voulait pas spéculative mais ancrée dans la Parole de Dieu et l'expérience humaine, en dialogue avec le monde de son temps. Démarche intéressante qui donna lieu à une production théologique très importante, livres, articles, cours, interviews et conférences...

Un petit livre tout simple qui donne envie d'en lire plus, qui donne le goût (et de fait, on reste un peu sur sa faim). Se plonger dans l'oeuvre de ce dominicain, voilà une façon de se plonger dans la recherche théologique de l'époque du concile, une manière de continuer à célébrer les 50 ans de ce grand évènement de la vie de l'Eglise qui ne cesse de nous appeler à entrer en dialogue avec le monde et la société qui est la nôtre pour y témoigner du Christ et pour y entendre l'Esprit de Dieu déjà à l'oeuvre.

Edward Schillebeeckx, Je suis un théologien heureux, Cerf, coll. "Parole présente", 1995, 155 pages.

Publié dans Théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :