Découvrir ensemble la braise sous la cendre

Publié le par Christophe Delaigue

Découvrir ensemble la braise sous la cendre

Ce petit ouvrage est le texte d'une conférence prononcée pour l'ouverture de l'année de la foi par Martin Werlen, alors père abbé bénédictin d'Einsielden en Suisse. Un texte incisif et stimulant, un peu dur parfois contre l'Eglise-institution, contre un certain immobilisme ou conservatisme dans l'Eglise et contre les tentations de désespoir de certains chrétiens face à ce monde difficile dans lequel nous sommes.

Prononcées quelques mois avant la renonciation de Benoît XVI et quelques mois avant l'élection du pape François sont pages sont intéressantes à lire aujourd'hui. Dans les critiques soulevées et dans les réponses que l'actualité de la vie de l'Eglsie nous donne peut-être à entendre déjà...

Le projet de ces pages est tout simple : faire résonner l'esprit de Vatican II, à l'occasion des 50 ans de ce grand concile, dans et avec la situation de l'Eglise aujourd'hui (enfin... il y a un an, ce qui a son importance !), les questions quelle porte, les attentes de nos contemporains, dans et hors de l'Eglise. C'est très intéressant. D'autant que Martin Werlen confronte ses idées et ce qu'il appelle l'esprit de Vatican II à des prises de paroles de Jean-Paul II comme de Benoît XVI et Joseph Ratzinger, mais aussi à ce que la Règle de St Benoît prescrit pour le vivre ensemble à la suite du Christ et qui, lui, l'éclaire comme moi bénédictin ayant à conduire une communauté d'hommes cherchant Dieu et cherchant à vivre l'Evangile. Et c'est intéressant.

On pourra trouver le texte un peu trop percutant parfois... C'est fait exprès car l'auteur veut provoquer au questionnement et réveiller le feu de la foi vécue concrètement, le feu de l'espérance et de la confiance, le feu fragile de la braise qui se cache sous les cendres... Le but annoncé de cette publication est que ce soit "un document de travail. Il doit être discuté. Il peut être critiqué." Un texte à lire à plusieurs, donc, pour entendre les résonances qu'il peut prendre et provoquer en soi et entre nous... L'auteur ne cesse d'ailleurs d'appeler l'Eglise et donc chacun de nous à l'écoute : écoute de chacun, écoute des critiques et de la part de vérité qu'elles renferment, écoute des appels de ce monde, écoute des vieux sages comme des rêves et interpellations des plus jeunes et des "petits", écoute évidemment de la Parole et de ce que l'Esprit souffle aujourd'hui à l'Eglise et dans les cultures, etc.

Depuis que ces pages ont été prononcées et écrites nous avons un nouveau pape. Il serait intéressant de confronter les appels nombreux qu'elles contiennent à cette exhortation apostolique passionnante et fort stimulante que le pape François a donné à l'Eglise pour la clôture de l'Année de la Foi, cet appel fort et vibrant à vivre concrètement La joie de l'évangile.

Martin Werlen, Découvrir ensemble la braise sous la cendre, Bayard, mai 2013, 87 pages (petit format), 12 €.

Publié dans Théologie, Actualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :