Le grand tournant ?

Publié le par Christophe Delaigue

 

13 mars 2013. Au balcon de St Pierre un homme s'avance, apparemment simple et humble. Il se présente comme l'évêque de Rome et demande la bénédiction des fidèles.

Depuis un an, un souffle passe, il y a de l'air dans son attitude joviale et visiblement aimante. A coup de petites phrases et de gestes il ne cesse de redire combien l'Eglise doit être à l'écoute et un reflet de la miséricorde de Dieu, non pas d'abord une Eglise qui jugerait les personnes, les situations ou le monde, mais une Eglise qui prend soin, au nom de Jésus et de l'Evangile.

Les publications ou articles ne manquent pas depuis plusieurs mois. Dont ce livre collectif publié sous la direction de Mgr Michel Dubost, évêque d'Evry, une publication plutôt intéressante pour certaines de ses contributions mais au titre et au sous-titre un peu étonnants. Vivons-nous un "grand tournant" ? Venons-nous de vivre l'an 1 d'une "révolution" ? L'Eglise catholique, certes, prend avec le pape François comme un virage, lent et tranquille, tout en continuant sa route et sa trajectoire, dans la dynamique de ce que les papes précédents ont insufflé, je le crois vraiment. Mais de fait, le ton a changé, il y a comme de l'air nouveau qui souffle (et même qui dérange certains). Peut-on, de ce fait là, parler d'un "grand tournant" et même de quelque chose de l'ordre d'une "révolution" ? Peut-être... C'est l'histoire qui le dira. Je me suis du coup permis d'ajouter un point d'interrogation au titre de ce post... !

Quoi qu'il en soit, ce livre rassemble un certain nombre de contributions qui nous permettent soit de comprendre qui est le pape François et ce qui lui tient à coeur, notamment dans ce que nous avons vécu avec lui dans sa première année de pontificat, soit d'entendre les enjeux de dialogue aujourd'hui pour l'Eglise, avec le monde, la culture et les cultures, avec les religions aussi et notamment le judaïsme et l'islam.

Le sous-titre aurait pu être : voeux, espérances et attentes pour le pontificat du pape François. Quant à lui, quant à l'Eglise. Avec en complément : attentes et signes entraperçus... ou déjà donnés... !

Si l'on peut saluer le chapitre de Mgr Dubost sur les "périphéries" dont parle si souvent le pape François (des pages très stimulantes et éclairantes), ou celui de Guy Aurenche sur "l'option préférentielle pour les pauvres" que ne cesse de clamer l'évêque de Rome et à laquelle il nous invite, s'il faut saluer aussi l'étude magistrale d'Hervé Legrand quant aux réformes de collégialité qu'il faut poursuivre et auxquelles le pape et l'Eglise doivent travailler (Hervé Legrand, après avoir analysé les gestes déjà posés, ouvre des pistes et des chantiers), on sera peut-être étonné ou déplacé dans nos attentes quant à ces pages par les contributions de Jean-Pierre Jossua sur culture et littérature ou celle de Jean-Pierre Mignard sur les droits de l'homme (qui sonne plus comme un manifeste de ses idées personnelles, non pas sans liens je pense avec le pape François mais des liens pas si clairement énoncés). Pour celles (et ceux) qui attendent une parole sur les femmes et l'Eglise, elles peuvent être rassurées, Dominique Quinio, de La Croix, a été sollicitée. On notera également les pages plutôt intéressantes (mais très franco-françaises) quant à l'islam de France (avec heureusement un "petit" appel final au pape François).

Ce livre a le mérite de poser un certain nombre de questions qui sont des sujets importants pour notre Eglise aujourd'hui dans son rapport au monde. On pourra toutefois être un peu déçu de son côté décousu et du titre fortement provocateur et qui sonne comme un coup médiatique pour séduire et attirer des lecteurs (ceci dit, ça a marché avec moi et on ne perd pas son temps dans ces pages).

En tout cas, un pape qui fait du bien, depuis un an, grâce à cet acte historique qui, lui, est un "tournant" et une petite "révolution" : la renonciation de Benoît XVI.

-------------

Le grand tournant. L'an 1 de la révolution du pape François, sous la direction de Mgr Michel Dubost, Cerf, février 2014, 238 pages (24 €).

---------------

On pourra également lire avec intérêt le texte que le pape François a écrit en réponse à deux articles du journaliste Eugenio Scalfari ; avant, même, de l'inviter et de le rencontrer. Tous ces textes viennent d'être rassemblés par les Editions Bayard, complétés de diverses réactions qu'il y avait eu alors dans la presse (dont Hans Küng et Leonardo Boff).

Là aussi on pourra regretter le titre qui laisse à croire en une révolution que le pape annoncerai, d'autant qu'on le laisse croire en faisant de ce titre une citation (qui, sauf erreur de lecture de ma part, n'est pas une reprise d'une phrase exacte du pape dans sa lettre ou son entretien... ce qui est pour le moins étrange, je trouve, comme façon de faire).

Quoi qu'il en soit ce petit recueil est lui aussi intéressant un an après l'élection du pape François au siège de Rome.

--------------

Pape François avec Eugenio Scalfari, "Ainsi je changerai l'Eglise". Dialogue entre croyants et non-croyants, Bayard, mars 2014, 144 pages (petit format), 14,90 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :