Actualité berjalienne avec la communauté musulmane turque

Publié le par Christophe Delaigue

Actualité berjalienne avec la communauté musulmane turque

Pose de la 1ère pierre du Centre culturel et cultuel de la communauté turque de Bourgoin-Jallieu / Vendredi 6 juin 2014 (en présence du maire et du consul général turc de Lyon).

Mesdames et messieurs,

Au début de ces quelques mots qu'il m'est offert de vous adresser, je voudrais sincèrement vous remercier pour votre invitation, vous remercier au nom de la communauté chrétienne catholique que je représente, accompagné de plusieurs de ses membres.

J’aimerais vous citer quelques mots d'une figure spirituelle qui compte beaucoup pour mon Eglise, quelques mots d’un texte que le pape Jean-Paul II, en son temps, adressa à des milliers de jeunes musulmans qu'il rencontrait alors [1]. Il leur disait – et je pense qu’il pourrait nous le dire aujourd'hui encore – : « (...) Chrétiens et musulmans, nous avons beaucoup de choses en commun, comme croyants et comme hommes. Nous vivons dans le même monde, marqué par de nombreux signes d’espérance, mais aussi par de multiples signes d’angoisse. Abraham est pour nous un même modèle de foi en Dieu, de soumission à sa volonté et de confiance en sa bonté. Nous croyons au même Dieu, le Dieu unique, le Dieu vivant (...). »

Et Jean-Paul II d'ajouter : « Dans un monde qui désire l’unité et la paix et qui connaît pourtant mille tensions et conflits, les croyants ne devraient-ils pas favoriser l’amitié et l’union entre les hommes et les peuples qui forment sur terre une seule communauté ? Nous savons qu’ils ont une même origine et une même fin dernière: le Dieu qui les a faits et (…) les attend, [et qui] les rassemblera. (...) »

Je souhaite donc que ce lieu qui sera le vôtre, ce centre culturel et cultuel, soit un lieu de dialogue et d'accueil, d'abord pour les membres de votre communauté, évidemment ; un lieu aussi de transmission de votre culture et de votre foi, comme vous le souhaitez je crois, mais également et peut-être plus largement un lieu de dialogue dans ce quartier, comme cela nous l'a été expliqué à l'instant.

Dans une société où le pessimisme gagne beaucoup de nos concitoyens, je crois que nos religions peuvent être et doivent être des signes d'espérance. L'actualité internationale nous le rappelle par exemple avec l'invitation à la prière pour la paix que le pape François a adressée pour ce dimanche à des responsables politiques juifs et musulmans.

Actualité berjalienne avec la communauté musulmane turque

Il me semble important, ici en France et même dans notre commune, que nous soyons témoins nous aussi de liens réels de respect entre nos communautés religieuses, ce qu’il nous est offert de vivre cet après-midi - je vous en remercie - ; ce qui avait d'ailleurs déjà été permis dans les années 1980 - on nous l'a rappelé - grâce à l'accueil du P. Emile Perrissez qui était alors curé de Jallieu.

Il me semble également que c'est à chacun de nous qu'il revient de se demander comment il peut être acteur de justice et de paix envers celles et ceux qui l'entourent, quelle que soit leur origine, leur foi, leur religion ; et il nous faut désirer le transmettre aussi aux générations qui viennent.

Je crois sincèrement – et j’en terminerai par là – que nous aurons toujours à apprendre les uns des autres, dans un dialogue véritable et dans la rencontre de chacun tel qu'il est et de ce qu'il a à m'apporter en propre…

Je vous remercie de votre attention.

-----------

[1] Jean Paul II, discours de Casablanca à de jeunes musulmans marocains, 19 août 1985.