Trois cœurs

Publié le par Christophe Delaigue

Trois cœurs

C'est un très beau film, signé Benoît Jacquot. Avec cette question du personnage du maire de Valence à Marc, le héros du film, contrôleur des impôts, qui est comme la clé du film : "Qui n'a jamais triché ? Qui n'a jamais rien eu à cacher ?"

Marc (Benoît Poelvoorde) rencontre Sylvie (Charlotte Gainsbourg), par hasard, un soir, à Valence. Deux cœurs en peine. Ils parlent, se rejoignent ; leurs cœurs sont touchés. Ce sera un rdv pris, à Paris, quelques jours plus tard. Sauf que Marc ne pourra y être... Sylvie part, elle suit Christophe, son mari, à Minneapolis. Elle laisse Sophie (Chiara Mastroianni), sa sœur. Elles sont tout l'une pour l'autre, disent-elles. Elles ne se sont jamais quitté...

Sophie rencontre Marc. Leurs cœurs sont touchés. Le temps passe et Marc trouve la paix qu'il n'avait jamais trouvée. Ils vont se marier. Sauf que Marc va comprendre petit à petit ce que Sophie ne sait pas, qu'entre eux deux il y a en fait Sylvie qui va être là, comme un "fantôme" qui vient le hanter. Que faire, que dire ?

ils sont trois cœurs qui n'auraient pas dû se croiser. Trois cœurs qui aiment, qui sont perdus ou se perdent. Avec ce non-dit, ce mensonge qui est, lui, ce "fantôme" qui habite leurs relations.

Un film qui avance pas à pas, comme cette musique, cette bande son qui semble se construire petit à petit, lourde et pesante, et magnifique aussi.

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :