L'Eglise - Vers une vision commune

Publié le par Christophe Delaigue

L'Eglise - Vers une vision commune

Ce vendredi 21 novembre est un jour historique, ou plutôt fut un événement historique, il y a 50 ans : par la promulgation de son décret sur l'oecuménisme, au concile Vatican II, et du texte sur l'Eglise Lumen Gentium, l'Eglise catholique entrait officiellement dans le mouvement œcuménique, dynamique qui la dépasse largement car elle y est entrée tard mais dont elle est aujourd'hui un des acteurs à part entière et même moteur, comme Eglise.

On reproche parfois aux Eglises et communautés ecclésiales (pour reprendre la distinction de Vatican II) de ne pas s'engager assez résolument dans la recherche véritable de l'unité, on déplore des piétinements, des avancées potentielles qui ne voient pas le jour encore... C'est ne pas mesurer vraiment combien, en 50 ans, un grand chemin a été parcouru, théologiquement c'est indéniable, mais également dans la connaissance, le respect et l'amour des frères et sœurs d'autres Eglises. A tel point qu'un danger nous guette aujourd'hui, celui de se contenter finalement d'une coexistence pacifique entre nos Eglises et ne plus voir forcément les enjeux de rechercher et d'accueillir dans l'Esprit Saint une réelle unité visible.

En 50 ans les avancées sont en fait énormes et notamment en théologie. En témoigne ce texte de convergence de Foi et Constitution (son 214ème document !). Je rappelle ou j'apprends à ceux qui ne le savent pas (on a le droit !) que Foi et Constitution est le département théologique du Conseil Œcuménique des Eglises (l'Eglise catholique est très officiellement engagée dans ce departement). Après le document important de 1982 Baptême, eucharistie, ministère, voici le second document de convergence, un texte important et fort stimulant qui fait le point, l'état des lieux, sur les questions ecclésiologiques qui se posent à nos Eglises, quant à la nature et la mission de l'Eglise, quant aux sacrements et aux ministères aussi.

On mesure dans ces pages combien il y a aujourd'hui de convergences dans nos compréhension de ce qu'est l'Eglise et de sa mission. Les divergences ne sont pas éludées et sont bien présentées, comme les questions qui restent livrées aux différentes Eglises dans cette quête de l'unité à laquelle nous sommes appelés et qui est ici qualifiée et rappelée comme étant une urgence (au regard des appels du Christ lui-même en Jn 17 et au regard aussi du scandale que représente nos divisions dans le témoignage et le service d'une communion, et même une unité, de notre humanité qui se déchire tant encore).

Ces pages sont, je crois, importantes et permettent à nos Eglises de voir où elles en sont et ce qui reste à clarifier, et elles sont importantes pour tout ceux qui s'intéressent à la question œcuménique.

Concrètement, après une introduction qui explique comment on en arrive aujourd'hui à ce texte, quatre chapitres nous aident à entrer dans les diverses réalités de ce qu'est l'Eglise et ce que Dieu attend d'elle :

1. La mission de Dieu et l'unité de l'Eglise (envisagée dans le dessein de Dieu, dans ses perspectives historiques et dans l'appel à l'unité)

2. L'Eglise du Dieu Trine (l'Eglise comme communion, l'Eglise aussi comme signe et servante du dessein de Dieu pour le monde, avec la question d l'unité dans la diversité)

3. L'Eglise - croître en communion (il y est question de la foi, des sacrements et des ministères)

4. L'Eglise - Dans et pour le monde.

Mardi dernier (18 novembre) à Lyon, au cours du colloque organisé conjointement par le Centre Unité Chrétienne et l'Université catholique de Lyon (colloque qui a rassemblé plus de 200 personnes, acteurs pastoraux, responsables d'Eglise et théologiens), John Gibaut, directeur de Foi et Constitution, est venu présenter ce texte et lancer l'édition de la traduction française. Il a aussi adressé un appel fort à tous les participants dont j'étais à travailler et promouvoir la lecture de ce document qui, je le redis, est important, et qui est, pour le catholique que je suis, une belle façon d'honorer, fêter et célébrer les 50 ans du décret conciliaire Unitatis Redintegratio.

C'est édité conjointement par le Centre Unité Chrétienne (Lyon) et la Fédération protestante de France (62 pages pour 6,50 €).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :