L'affaire SK 1

Publié le par Christophe Delaigue

Ce film est dur mais très réussi. Dur car il met en image cette affaire terrible que fut l'histoire de ce violeur en série et tueur Guy Georges que la police judiciaire du 36 quai des orfèvres mit 10 ans à arrêter. Mais ce film est réussi car très bien joué, avec notamment la scène finale, au procès, qui est poignante, comme celle qui précède où Nathalie Baye qui joue l'avocate Fréderique Pons est émouvante de sincérité et de justesse dans son dialogue avec celui qui est accusé. C'est beau d'ailleurs ce passage entre la police qui traque le monstre et l'avocate qui cherche à découvrir l'homme qui reste présent, car le tueur et violeur n'est pas qu'un monstre, il n'est pas que ses actes, il est bien une personne, certes qui a fait le mal et même l'horeur absolue mais qui reste un homme, avec son histoire blessée.

J'ai presqu'envie d'écrire que c'est beau, même si, il est vrai, certaines images ou scènes sont violentes dans ce qu'elles donnent à voir. En tout cas c'est très bien joué. Et c'est touchant car c'est quand même cette affaire, qui est une histoire vraie, qui permis une avancée importante pour la justice quant à la question des partages de fichiers ADN.

C'est signé Frédéric Teulier, avec notamment Raphaël Personnaz, Nathalie Baye et Olivier Gourmet.