La Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ

Publié le par Christophe Delaigue

La Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ

C'est un livre non pas à lire mais à travailler ! L'auteur, Raymond Winling, nous propose là un ouvrage de théologie biblique fort savant et très fouillé sur la question du salut dans les écrits du Nouveau Testament. Il s'agit pour lui, comme l'indique le sous-titres de son livre, d'une sotériologie du Nouveau Testament (c'est-à-dire d'une théologie du salut). Ce thème du salut est central et capital dans la Révélation chrétienne. Car c'est le cœur de la prédication et de l'agir de Jésus, préparés par toute l'histoire du peuple d'Israël et couronnés par la mort et la résurrection de Jésus reconnu et confessé comme le Messie.

Ces pages sont fort intéressantes mais un peu ardues... Elles se penchent de très près et de façon minutieuse sur les textes du Nouveau Testament ; et elles le font en prenant en compte l'état de recherches exégétiques passées et actuelles mais aussi en faisant place à des théologies interprétatives des textes bibliques, en mentionnant leur limites comme leurs aspects positifs (c'est le cas par exemple de ce qui est présenté de la théologie de la libération).

La 1ère partie du livre est une invitation stimulante et vraiment intéressante à contempler le Christ au long de son ministère public, dans son annonce en paroles et en actes de la venue du Règne de Dieu ; et la 2ème, en sa mort et sa résurrection. À elles seules ces deux parties pourraient presque suffire pour les non spécialistes, complétées par la 6ème et dernière partie qui est une reprise dite "systématique" de tout ce qui précède. Entre ces deux bouts du livre, plusieurs parties et chapitres détaillent les notions liées au salut, à la mort en croix, à la résurrection et à la vie des premières communautés chrétiennes chez Paul, dans les autres lettres, chez les synoptiques et dans les Actes des Apôtres, chez St Jean, et dans l'Apocalypse. L'idéal aurait été que dans la partie finale de "reprise systématique" il y ait en notes des renvois à ces pages plus fouillées pour qui voudrait approfondir les conclusions ou mieux comprendre telle ou telle affirmation. Car tout lire mérite un acte certain de la volonté et même une certaine ascèse, à la fois car c'est un peu aride et en même temps car il y a finalement beaucoup de redites et reprises pour avancer petit à petit.

Il n'en demeure pas moins que le thème de cet ouvrage comme les développements auxquels nous convie l'auteur sont pour une part passionnants et en tout cas centraux pour mieux comprendre qui est Jésus et quel salut il vient nous offrir de la part de Dieu, et pour ainsi mieux appréhender la foi chrétienne telle qu'elle se met en mots dans les écrits du Nouveau Testament.

Notons enfin que les toutes dernières pages de la 6ème partie, juste avant la courte conclusion du livre (qui me paraît presque de trop car décalée), des pages qui ébauchent et récapitulent d'une certaines façon les questions théologiques que nous pouvons nous poser aujourd'hui et qui sous-tendent tout le travail de relecture des textes que propose cet ouvrage, sont fort stimulantes. Elles sont une belle conclusion (ou pré-conclusion) ouvrant à la problématique du dialogue interreligieux et à la double affirmation et question de l'unicité du salut en Christ et en même temps de son universalité.

Raymond Winling, La Bonne Nouvelle du salut en Jésus-Christ. Sotériologie du Nouveau Testament, Cerf, coll. "Théologies", 2007, 527 pages (44 €).

Publié dans Théologie