American Sniper

Publié le par Christophe Delaigue

American Sniper

Au début du film, nous sommes en Irak, aux côtés de tireurs d'élite américains. Nous sommes avec Chris Kyle (Bradley Cooper), celui qui sera surnommé "La légende". Nous allons le suivre, pas à pas, dans cette guerre terrible mais aussi dans ses retours en famille, entre chaque opération.

Les images de guerre sont très dures, même si le film est très beau au sens qu'il est très réussi, très bien filmé, et qu'il nous fait vraiment entrer dans ce monde terrible. Et en même temps c'est difficile de voir combien les retours en famille sont loin 'être simple, pour les proches comme pour ces militaires qui ne savent plus le sens de ce qui leur arrive et qui sont tentés de repartir car ils ne sont plus en paix. Chris Kyle est de ceux là, qui a du mal à s'émerveiller de la vie qui se transmet par la naissance de son fils puis de celle sa fille, par l'amour aussi de sa femme, mais qui est hanté par cette violence qui faisait son quotidien et ses frères d'armes qui sont morts. Du désir de protéger son pays il passe parfois au désir de venger ses compagnons. C'est difficile.

Clint Eastwood signe là un film poignant, bien mené, qui décrit bien cette ambivalence des sentiments et des motivations. Un film-témoignage sur cette guerre horrible, aux côtés de "La légende", Chris Kyle, celui que les combattants irakiens redoutaient et voulaient éliminer quoi qu'il arrive. C'est finalement un jeune Marine, que le héros aidait, qui mettra fin à ses jours, c'était en 2013, il avait 39 ans...

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :