Dix-sept ans

Publié le par Christophe Delaigue

Dix-sept ans

La narratrice (l'auteure, visiblement) va passer son bac. Elle croit devenir femme grâce à Vincent avec qui elle s'initie aux plaisirs de l'amour ou plutôt du lit. L'aime-t-elle vraiment ? Pas plus que cela. C'est son copain.

Sauf qu'elle se retrouve enceinte, que ce n'est pas prévu, qu'elle ne veut pas. Pour elle c'est clair, ce sera l'avortement. C'est facile, c'est décidé.

Nous sommes en 1984. Dans son milieu ça colle tout à fait. On la suit.

Sauf que ce n'est pas si simple. Il est là. L'absent. C'est ainsi qu'elle va le nommer, lui qui sera toujours là et qui va habiter son esprit.

Elle va finir par pouvoir envisager d'avoir un jour des enfants. La vie reprendra. Mais comme disait on père, on n'en sort pas indemne.

Une épreuve, dit-elle, qui l'a fait advenir à elle-même...

Un récit court et incisif, bien mené, qui nous fait suivre la pensée de cette jeune femme, qui fait écho aussi de ce qu'on dit et pense de l'avortement à cette époque, avec quelques bribes des évolutions de la Loi Veil.

Intéressant... A la fois pudique et poignant, troublant peut-être... En tout cas un peu étonnant dans les dernières lignes. Bien de son temps, le nôtre, et réaliste en même temps sur les traces indélébiles que ça laisse (je peux le dire comme lecteur, et pas d'expérience, évidemment)...

Colombe Schneck, Dix-sept ans, Grasset, janvier 2015, 91 pages (petit format), 10 €.

Publié dans Romans et récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :