Un homme idéal

Publié le par Christophe Delaigue

Pierre Niney, de la Comédie française, joue vraiment très bien dans ce film qui est pas si mal. Ce n'est pas du grand cinéma, d'autant qu'il y a des points de détails pas très logiques dans la façon dont est menée l'intrigue, mais quand même, c'est pas mal du tout.

C'est un film sur le mensonge et ses effets. Car un mensonge même bien ficelé a toujours une brisure potentielle qui peut devenir une faille et avoir des conséquences parfois désastreuses.

C'est le cas pour Mathieu, ce jeune écrivain qui n'y arrive finalement pas vraiment et qui va se trouver propulsé sur le devant de la scène grâce à ce manuscrit qu'il s'approprie, sans risque se disait-il puisque l'homme est mort seul, sans famille et sans amis... et qu'il a trouvé ce manuscrit vraiment par hasard... Sauf que quelqu'un va savoir...

Comment s'en tirer, comment garder la tête haute ? C'est l'escalade des mensonges... Un vrai chemin de mort(s)...

Mais ce film c'est aussi, finalement, la naissance d'un écrivain ; l'advenue à lui-même, pour le héros, de l'auteur qu'il n'arrivait pas à être. Mais je ne peux en dire plus à moins de trahir le suspens qui est bien tenu pour un thriller qui est de ce fait là bien mené.

Du cinéma sympa, donc, dans la forme. Et bien vu dans le thème et la façon dont il est traité. Je trouve. C'est signé Yann Golan.

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :