Jamais de la vie

Publié le par Christophe Delaigue

Jamais de la vie

C'est superbe. Un peu dur car c'est une sorte de "Zola" contemporain. Mais c'est très beau, du beau cinéma. C'est réussi.

Nous sommes plongés dans la vie de quartiers difficiles, aux côtés de Franck, 52 ans, gardien de sécurité de nuit. Il voit sa vie défiler et il la subit. En partie, en fait. Il a un idéal de justice en lui qu'il ne peut taire ni contrôler. Sauf que dans ce monde là c'est quand même la loi du plus fort...

Olivier Gourmet est très bon, comme toujours. Valérie Bonneton aussi, dans son rôle de Mylène la conseillère de Pôle emploi. Elle est là pour aider Franck, c'est aussi la misère pour elle. Il n'y a que quelque chose d'incroyable qui puisse l'un ou l'autre leur permettre d'envisager un petit bout d'avenir... Mais de l'incroyable dans ce réel là, ce réel qui est le leur, pas si simple...

Un bon moment de cinéma, pour une réalité difficile... Vous l'aurez compris, je le redis, j'ai trouvé que c'est très réussi. C'est signé Pierre Jolivet.

La bande annonce...

Publié dans Cinéma