Dynamique du provisoire et autres écrits

Publié le par Christophe Delaigue

Dynamique du provisoire et autres écrits

La communauté de Taizé sortait il y a quelques mois ce volume intitulé Dynamique du provisoire reprenant ce texte de fr. Roger de Taizé qu'il signait en 1965. Il est accompagné d'autres écrits liés à la question oecuménique et au concile Vatican II ; et le volume s'achève sur cet autre grand texte du fondateur de Taizé, Violence de pacifiques écrit lui en 1968. Le point commun à ces pages ? D'avoir été écrites entre 1962 et 1968 et d'être des appels forts à la jeunesse de cette époque là, quant à l'Eglise et la question oecuménique, mais aussi (et c'est lié ; nous le comprenons dans ces pages) quant aux plus pauvres et la rencontre de l'autre tel qu'il soit, dans un monde où il devient urgent de réveiller notre conscience prophétique de chrétiens.

Ces textes n'ont perdu aucune de leur actualité. C'est frappant à leur lecture. Déroutant aussi, du coup, et même un peu inquiétant. Car 50 ans ont passé et les appels de fr. Roger comme ses analyses semblent encore pour aujourd'hui, comme si tout - ou beaucoup - restait malheureusement à faire et à vivre !

En matière oecuménique, les dialogues ont avancés, c'est indéniable, mais reste à poser des gestes prophétiques qui fassent réellement avancer les Eglises ensembles, au-delà de la coexistence pacifique que pointait déjà fr. Roger comme un risque et qui semble caractériser notre époque - en tout cas bon nombre de nos contemporains, à l'inverse d'une peur d'un relativisme ecclésial et/ou dogmatique qui habite certains responsables d'Eglises... Et quant aux pauvres, l'actualité nous montre combien les questions de l'époque restent d'actualité même si elles se sont sans doute un peu déplacées.

Il n'en demeure pas moins que lire ces pages aujourd'hui ferait du bien à nos communautés et à nos consciences chrétiennes. Car ce livre pourrait raviver l'esprit prophétique qui devrait être le nôtre, à la fois dans la dénonciation de ce que est contraire à toute vie humaine, dans la suite de l'Evangile, toutes les exclusions et les oppressions des plus pauvres, comme dans l'urgence d'avancer les Eglises ensemble, pour servir la fraternité humaine et donc la paix. Comme le rappelle l'ancien prieur de Taizé tout cela ne peut se vivre que dans un esprit de pauvreté (qui est simplification de notre vie dans une remise de soi en Dieu, dans une confiance en lui) et dans le souci de le vivre ensemble (donc en Eglise) et dans ce service de la fraternité qui est à vivre entre chrétiens et avec tous, dans un dialogue de paix.

Vaste programme qui a du souffle, qui n'a pas pris une ride, et qu'il nous faut donc (re)lire et tenter de vivre.

---------------

Fr. Roger, de Taizé, ​Dynamique du provisoire. A écoute des nouvelles générations, 1962-1968, Presses de Taizé, collection "Les écrits de frère Roger, fondateur de Taizé" volume 4, novembre 2014, 285 pages, 17€.