De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

Publié le par Christophe Delaigue

De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

A quelques jours à peine de Noël et à quelques heures de mon changement personnel d'année, je voudrais vous partager ces quelques lignes qui seront comme des voeux que je vous adresse pour ces fêtes de fin d'année et un partage de quelques nouvelles pour ceux qui pourront prendre le temps de les lire...

Cette année 2015 qui s'achèvera dans quelques jours a été riche en évènements, dans mon ministère mais plus largement aussi dans la vie de l'Eglise et dans le monde...

Il y a eu ces deux évènements que je crois importants, ces dernières semaines, et qui nous ont touché, de façon différente, et qui touchent aussi mon ministère ou ma foi : les attentats de Paris, ceux de janvier mais plus encore ceux de novembre, et la fameuse COP21, avec aussi l'encyclique du pape François...

De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

- A propos des attentats, il y a cette conviction en moi qui est grandissante que la paix ne peut advenir vraiment en ce monde que si nous l'accueillons déjà en nous-mêmes et si nous la vivons très concrètement avec ceux qui nous entourent (ceux avec qui nous vivons, ceux avec qui nous travaillons, ceux que nous rencontrons chaque jour, les croyants d'autres religions qui vivent sur les mêmes communes que nous, etc.) ; cette paix elle est fragile dans nos relations humaines, car souvent nous jugeons vite ou nous nous accrochons à nos petits "pouvoirs"... Comment apprendre à mieux entendre ce que l'autre porte et vit, comment mieux croire que l'autre quel qu'il soit a des dons en propres dont je pourrais être enrichi ? C'est toute cette dimension de l'écoute de l'autre, dans une confiance à renouveler sans cesse que l'autre quel qu'il soit a quelque chose de bon et de beau à offrir à ce monde, aussi petit ou imperceptible cela serait-il... C'est vraiment ma foi en l'homme qui me vient de ma foi au Dieu de Jésus Christ... Et c'est vraiment un appel pour moi... Lié à cet autre appel : la paix ne pourra grandir en moi et en nous qui si nous ancrons notre vie en Jésus qui révèle un père miséricordieux (qui nous aime, qui est touché par ce qui nous arrive, qui veut prendre soin de nous, qui voudrait offrir son pardon, mais qui nous laisse libre) et si nous en sommes des témoins en actes autour de nous ; et si nous apprenons à voir dans le coeur et dans la vie des croyants d'autres religions et même des incroyants l'Esprit qui est à l'oeuvre et qui souffle aussi des chemins de paix intérieure et de paix en actes... J'aimerais tant que pendant cette année de la Miséricorde que nous offre le pape François nous osions redécouvrir le sacrement du pardon...

- Le second évènement dont je faisais allusion au début de ces lignes c'est la COP21 et l'encyclique du pape François. Pour moi, même si grâce à certains de mes amis je prenais conscience de tous ces enjeux depuis quelques années déjà, pour moi c'est vraiment un appel à une conversion de chaque jour, personnelle mais aussi paroissiale. Car je découvre combien la crise économique a des conséquences écologiques, combien prendre soin de cette terre et mieux consommer a des répercussions sur la question de la pauvreté et par là même sur celle des migrations aussi... Je ne développe pas plus car vous ne liriez pas la suite, mais je vous laisse méditer et ne pas oublier que nos gestes quotidiens, aussi petits seraient-ils, comptent, je le crois vraiment...

De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

En paroisse, d'ailleurs, nous avions décidé de vivre notre année sous la redécouverte de St François d'Assise, notre St Patron qui est aussi le St Patron de l'écologie. Il m'interpelle vraiment... Comment retrouver toujours plus une âme contemplative (de la création, des autres, de Dieu) ? Comment vivre une vie plus fraternelle, en paroisse notamment (c'est tout le chantier qui est un enjeu d'avenir je crois autour de ces Fraternités locales que notre évêque nous invite à mettre en place et qui vont devenir une urgence) ? Comment vivre de façon plus sobre au sens de plus centré sur l'essentiel, ce dont nous avons vraiment besoin mais aussi l'essentiel qu'est la rencontre de l'autre, tout simplement, et l'Essentiel qu'est Dieu ?

Les attentats ont soulevé cette question pour moi, tout comme mon voyage au Brésil de cet été ; et c'est vrai que je n'ai plus envie de perdre mon temps à ce qui n'est pas important, j'ai envie de donner mon temps à ce qui est de l'ordre de l'essentiel, dans les choses toutes simples bien souvent : la rencontre de l'autre, la prière... Souvent je m'entends dire ces dernières semaines que je veux me "désencombrer" (ça joue à tous les niveaux de notre vie)...

De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

Au Brésil j'ai été touché et frappé par cette espèce de confiance simple en la vie, en Dieu et dans ceux qui sont là autour de soi. Non pas que la vie soit plus simple que chez nous, non, mais le rapport à la vie. Et ça fait tellement de bien ! Ce n'était pas une découverte complète puisque j'ai la chance de vivre à la cure de Bourgoin avec Emmanuel, brésilien, qui est plus qu'un confrère car il est devenu un ami, et que sur la paroisse nous avons la chance d'accueillir depuis un an de jeunes missionnaires laïcs brésiliens, qui nous font un bien fou par leur jeunesse, leur foi, leur joie de vivre. C'est motivant pour nous prêtres de partager la mission avec d'autres jeunes (même si je rends grâce aussi de tous nos piliers de paroisse qui portent avec tant de dévouement la vie de nos clochers et de nos communautés), de ne pas seulement partager la charge en terme de réunions ou de problèmes à résoudre ou d'activités à faire, mais de la porter dans la prière commune quasi quotidienne, dans la gratuité de repas que nous prenons de temps en temps ensemble, dans l'eucharistie quotidienne, dans la joie de se retrouver et de vouloir servir Dieu et l'Eglise, pas juste comme une activité parmi d'autres mais comme le coeur et le tout de notre vie. Vraiment c'est bon et ça m'aide à servir les communautés auxquelles je suis envoyé !

Et puis il y a mes autres missions que la paroisse, sur des registres vraiment différents mais tellement complémentaires : les cours à donner au CTM (le vendredi, tous les mois, pour le DUET, le parcours diplômant en lien avec la Catho de Lyon ; avec la vie d'équipe aussi, tous les mardis), l'oecuménisme également (même si j'ai un peu de mal cette année à être aux réunions du service diocésain ; au niveau national vous savez je pense que je suis membre théologien nommé pour la Conférence des évêques de France pour le dialogue avec l'Eglise anglicane, nous avons finalisé et publié cette année un texte d'accord sur des prières communes) ; et il y a l'Arche de Jean Vanier, ce lieu "source" pour moi, un lieu de rencontre de l'autre différent (comme pour l'oecuménisme !), un lieu où je passe finalement pas mal de temps de l'ordre de la gratuité (manger en foyer le mardi soir, juste pour le plaisir d'être là avec les personnes, d'être à leur écoute, et ne pas être présent à la Communauté que pour des choses à faire, des réunions ou des messes ou des formations spirituelles, non, être là, pour la rencontre, être là pour vivre le coeur de l'Arche : la relation qui transforme chacun).

De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

2015 aura été une année de voyages, je l'ai déjà évoqué, avec le Brésil cet été, à l'invitation d'une paroisse de Recife dont nous avions reçu une délégation il y a deux ans pour l'ordination presbytérale d'Emmanuel, et pour visiter sa famille aussi ; il y aura eu la Roumanie, avec mon évêque, fin aout, à l'invitation de l'évêque en charge des communautés orthodoxes roumaines en Europe (nous prêtons des locaux à Grenoble) ; il y aura eu un passage éclair en Pologne ; il y a eu également ces quelques jours à Tanger pour visiter mes meilleurs amis qui sont partis vivre là-bas et y voir ainsi une de mes filleules, Yaële (je vous préviens, je vais y retourner car ils me sont très chers !!) ; et il y aura eu enfin le pèlerinage paroissial à Assise, dans le cadre de notre Année St François (là aussi, je vous préviens, je vais y retourner, avec l'Arche cette fois, pour notre pélé quasi-annuel, notre M'Arche comme on dit).

De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

Une année riche en évènements, comme vous pouvez le voir, bien chargée dans l'agenda, avec du coup un peu de fatigue que mes proches ont bien sentie... Mais c'est pas grave, c'est tellement riche et beau tout ce qui m'est donné de vivre ! J'espère que ces longues lignes vous le font sentir !

Je terminerai en rendant grâce pour mes 10 ans d'ordination, en juin, cette même année où mon travail théologique en oecuménisme a pu être édité (on en est au 2ème tirage !). Je rends grâce de ce que ce ministère reçu me fait rencontrer tant de gens si différents, tant de gens en recherche et en "soif" de Dieu ou de sens à leur vie, tant de gens en questionnement aussi... On croise beaucoup de souffrance aussi et j'essaye à ma petite mesure d'accompagner ce qui est de mon possible et apprendre à y voir Dieu qui est là, qui prends soin, qui compte sur nous et qui donne sa paix.

Je vous souhaite à tous de belles fêtes de Noël et de fin d'année, je vous adresse déjà mes meilleurs voeux pour l'année à venir.

De quelques nouvelles de l'année et de ma vie de prêtre... Pour des voeux de Noël à chacun adressés...

Que l'espérance parfois bien fragile de la nuit de Noël éclaire chacun dans ce qu'il traverse de bon ou de difficile, et que grandisse en nous cette paix que Jésus vient apporter et avec elle la confiance et la gratitude en ce qui nous est donné chaque jour !

Merci à ma famille et à mes amis (qui se reconnaîtront) de me soutenir ; merci à mes plus proches collaborateurs (en paroisse, au CTM, à l'Arche et au diocèse) d'être de vrais partenaires dans la mission et des oreilles attentives quand je doute ou me questionne trop sur tel ou tel projet à porter ; merci à vous mes paroissiens pour votre confiance (même si parfois le dialogue est difficile quand la fatigue des uns et des autres s'installe).

Bon Noël à tous !

----------------

La légende des photo !

1. Toulon (en déc. 2015) / 2. L'icône de l'amitié, à Taizé (original au Louvre) / 3. Le vitrail de St François d'Assise, de frère Eric, dans la petite église de Taizé (en avril 2015) / 4. Recife depuis la colline d'Olinda, au Brésil (fin juillet 2015) / 5. Brasilia (fin juillet aussi) / 6. Une célébration de la Divine Liturgie, en Roumanie (fin août 2015) / 7. L'océan atlantique vu des hauteurs de Tanger (fin nov. 2015)...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :