Le pont des espions

Publié le par Christophe Delaigue

Le pont des espions

Nous sommes au début de la guerre froide, le mur de Berlin est en construction. et ce sont les premières arrestations d'espions présumés... Comment les faire parler et comment les récupérer dans son camp ?

Côté américain Rudolph Abel est arrêté. On demande à un avocat qui est d'habitude plutôt dans le droit des assurances de le défendre, James Donovan (interprété par Tom Hanks). Il accepte mais décide de le faire vraiment, de s'intéresser vraiment à son client, de le défendre au regard de ce que prévoit la loi y compris en terme de respect des procédures. Autant dire que tout le monde ne comprend pas...

Mais surtout, quand un jeune pilote américain sera capturé dans le camp adverse et qu'on va vouloir procéder à un échange de prisonniers-espions, on va demander à Donovan de négocier, comme avocat d'Abel. Et le voilà à Berlin, parlementant avec les russes mais aussi avec la RDA - non officiellement reconnue par les américains - pour essayer de libérer en même temps - et contre l'avis de la CIA qui l'envoie - un second prisonnier, un étudiant en économie, qui s'est fait prendre...

Cette histoire de James Donovan est l'histoire vraie de cet avocat qui deviendra négociateur de la CIA, et qui sera notamment l'envoyé de Kennedy auprès de Fidel Castro après les arrestations des évènements liés à la "baie des cochons". Plusieurs milliers de personnes seront libérées grâce à lui au fil des ans.

Un film qui nous plonge dans cette guerre froide naissante, un film plutôt intéressant et bien mené (malgré quelques longueurs), et non sans un peu d'humour (ce qui est plutôt agréable quand ce n'est toutefois pas à cause d'une réplique ou d'une attitude un peu caricaturales).

Un film réalisé par Steven Spielberg sur un scénario de Matt Charman et des frères Coen.

La bande annonce...