Demain

Publié le par Christophe Delaigue

Demain

On me disait : "Tu l'as vu ? Va voir Demain ! C'est vraiment bien ! Si, si..." etc. J'ai donc été voir la bande annonce, pour me faire une idée. Car pour dire vrai, je ne suis pas très documentaire - au cinéma (à la télé à la rigueur, mais je ne la regarde presque pas).

Cette bande annonce m'a donné envie. C'est vraiment un bon condensé du film, son intro, quelques grandes idées de ce qu'on y verra, et les mots de conclusion.

L'idée est toute simple : Mélanie Laurent (actrice et réalisatrice) est enceinte et se pose cette question que d'autres se posent comme elle : "Quelle terre et quel avenir allons-nous laisser à nos enfants ?" Elle a rencontré Cyril Vion qui lui avait parlé d'une étude alarmante parue dans la revue Nature en 2012 sur cette crise écologique globale que notre monde traverse (globale car elle est aussi financière, alimentaire, sociale, politique) mais aussi qui en a mare qu'on ne nous dise jamais ce qui se réalise de positif au milieu du catastrophisme écologique ambiant (certes réel). Il l'a convainc de réaliser un film qui montre cela, qui soit positivant, et ils décident de partir découvrir des initiatives locales qui font bouger les choses, à leur mesure, des initiatives qui sont déjà des solutions, locales certes mais réelles. C'est donc cela que nous offre ce film-documentaire. Nous les suivons, Mélanie Laurent et Cyril Dion, avec leur équipe de tournage, au fil de leur voyage.

J'ai été touché et intéressé. Au milieu du catastrophisme habituel (qui n'est pas caché puisqu'on commence par cela), ce film fait du bien, comme une oasis de fraicheur, car il nous donne à voir les belles réalisations en cours pour ne pas céder, justement, au catastrophisme et à un inéluctable apparent. Vous ajoutez à cela de très belles images et de belles musiques pour la bande son. Et c'est réussi.

Concrètement le documentaire se découpe en plusieurs chapitres : après l'introduction (qui reprend l'étude de la revue Nature et le pourquoi de ce film-voyage, la 1ère séquence concerne l'agriculture, puis les énergies, puis les questions d'économie, qui amènent à la politique (les questions de démocratie) et enfin - dernier chapitre - l'éducation. Car tout est lié (comme le dit lui aussi, à sa façon, le pape François dans son encyclique sur l'écologie intégrale Laudato Si').

Les commentaires se veulent simples pour qu'un plus grand nombre comprenne un maximum de choses. Et les témoignages se veulent vraiment accessibles. Ceci dit ça m'a paru à tel ou tel moment à la fois simpliste pour certains points ou par certains côtés mais assez difficile ou dense quand même (en tout cas sur certaines questions où je n'y connais rien). Je crois toutefois que ce film-documentaire est (de mon point de vue) une réussite car c'est une belle et bonne sensibilisation positive qui nous offre à voir et à découvrir des réalisations et des solutions qui peuvent nous faire dire : il y a de belles chose dans notre monde aujourd'hui, des hommes et des femmes sont capables de se lever pour faire advenir ce que pourrait être Demain.

Publié dans Cinéma, Actualité, écologie