L'abbé Paul Couturier

Publié le par Christophe Delaigue

L'abbé Paul Couturier

Rien ne prédestinait en soi l'abbé Paul Couturier, prêtre Lyonnais de la première moitié du XXème siècle, à devenir l'une des figures marquantes du mouvement oecuménique français et le pionnier de ce qu'on appelle aujourd'hui l'oecuménisme spirituel. C'est à lui notamment que l'on doit l'actuelle Semaine de prière pour l'unité chrétienne, chaque mois de janvier, et il fut l'un des premiers membres du Groupe des Dombes, lieu de rencontre franco-suisse entre théologiens ou acteurs oecuméniques protestants et catholiques.

Le centre oecuménique Unité chrétienne a pour mission, depuis la mort de l'abbé Couturier, de poursuivre sa mission. C'est bien ce que fait Anne-Noëlle Clément, son actuelle directrice, membre elle aussi du Groupe des Dombes, en publiant son livre L'abbé Paul Couturier. Unité des chrétiens et unité de l'humanité, aux éditions Olivétan.

Ce livre est très intéressant pour comprendre à la fois l'histoire du mouvement oecuménique et celle de la Semaine de prière, dans une première partie où il est aussi question de la conversion oecuménique du Père Couturier ; et pour entrer dans la pensée de celui-ci. On y découvre combien, pour lui, recherche de l'unité des chrétiens et prière sont liées et combien recherche de l'unité des chrétiens et appel universel au salut de toute l'humanité sont également à prendre en compte ensemble. Et c'est très intéressant de redécouvrir cela et notamment le fait oublié que très vite l'abbé Couturier, par sa réflexion sur la prière et l'appel du Père à rassembler toute l'humanité en Christ, a élargi la recherche de l'unité entre les chrétiens à la dimension des autres religions - telle était en tout cas son intuition. Il était influencé en cela par ceux qui l'ouvrirent à la question oecuménique, citons notamment l'abbé Montchanin ou les écrits de Teilhard de Chardin.

Anne-Noëlle Clément, qui travaille par ailleurs sur les textes des moines de Tibhirine, et donc la question du dialogue interreligieux avec l'islam, ne pouvait pas ne pas insister du coup sur cette dimension moins connue, un peu étonnante car elle semble céder à la mode où l'interreligieux prendrait facilement le pas sur la question oecuménique. Pour le Père Couturier c'est lié et on le sent prophète des écrits à venir du concile Vatican II et même, Anne-Noëlle Clément le souligne, de la pensée du Pape Jean-Paul II liant à la fois oecuménisme et dialogue interreligieux mais aussi dialogue et prière (cf. Assise 1986).

Outre le style simple et direct, très grand public il me semble (notamment grâce à de petites notes bien explicatives), ce livre a le mérite d'accorder une large place aux écrits eux-mêmes de l'abbé Couturier, notamment en publiant intégralement deux textes majeurs qui constituent la deuxième partie du livre, introduits chacun par une courte présentation et prolongés en une troisième partie qui en est comme un commentaire.

Pour qui veut comprendre le pourquoi du mouvement oecuménique, l'histoire aussi et l'évolution (de sens) de cette Semaine de prière à laquelle nous sommes invités chaque année du 18 au 25 janvier, et pour qui veut également mieux comprendre en quoi la recherche de l'unité des chrétiens (Paul Couturier préfère parler d'unité chrétienne peut être liée à celle d'une unité de l'humanité (et donc à la question du dialogue interreligieux), ce livre est vraiment une belle et bonne porte d'entrée. N'hésitez pas.

L'ouvrage est préfacé par le Cardinal Barbarin. Le pasteur Jacques-Noël Pérès, co-président protestant du Groupe des Dombes, nous offre en fin de volume une très belle postface, très personnelle mais également appelante pour le lecteur.

---------------

Anne-Noëlle Clément, L'abbé Couturier. Unité des chrétiens et unité de l'humanité, Editions Olivétan, 2015, 127 pages, 14€.

Publié dans Oecuménisme, Théologie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :