En carême avec Etty Hillesum

Publié le par Christophe Delaigue

A l'Arche de Jean Vanier à Grenoble, j'anime tous les 1ers mercredis matins de chaque mois un petit dej' spirituel pour les assistants qui le souhaitent (à l'Arche, les assistants sont ces personnes qui ont fait le choix de vivre et/ou travailler avec les personnes porteuses d'un handicap mental accueillies dans les foyers qui sont des communautés de vie). La prise en compte de la dimension spirituelle de chacun est une des spécificités du projet de l'Arche, un des trois piliers de notre vivre ensemble (vie communautaire, vie professionnelle et vie spirituelle).

Cette année, nous avançons avec un thème proposé par l'Arche internationale, "Paix et réconciliation". Et pour ces temps de petit dej' spi j'avais proposé pour les mois qui viennent de passer que nous partagions autour d'une série de textes que Jean Vanier a écrit il y a quelques années pour la revue de l'OCH (Office chrétiens des personnes handicapées), des chroniques sur la figure d'Etty Hillesum, cette jeune femme juive au parcours spirituel étonnant, en Hollande, pendant la Seconde guerre mondiale.

En carême avec Etty Hillesum

Il y a quelques jours, dans une librairie, je tombe sur ce livre qui m'accompagnera pour ce chemin de carême qui s'ouvre aujourd'hui : En carême avec Etty Hillesum, du frère MichaelDavide, bénédictin, chez Salvator.

Le principe est "simple" (si j'ose dire !) : une méditation par jour où les textes de la liturgie de la messe prennent ou trouvent résonance dans des pensées ou des extraits des écrits de cette jeune juive qui nous a laissé un Journal et des Lettres de Westerbork (ce camp de transit où elle travaillait avant de partir pour Auschwitz). Ces écrits sont rassemblés dans un livre de poche (chez Folio) intitulé Une vie bouleversée.

Il ne s'agit pas tant d'un livre sur Etty Hillesum ou ses écrits, que de méditations où la Parole de Dieu croise cet itinéraire spirituel singulier qu'est celui de cette jeune femme prise dans la tourmente et la violence de cette guerre, prise dans l'horreur aussi, mais qui y découvre une présence qu'elle va finir par appeler Dieu et qui sera sa force intérieure pour vivre et recueillir la vie qui est encore là, malgré tout.

---------------

Frère MichaelDavide, En carême avec Etty Hillesum, Salvator, janvier 2016, 223 pages, 20 €.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :