La primauté et les primats. Enjeux ecclésiologiques

Publié le par Christophe Delaigue

La primauté et les primats. Enjeux ecclésiologiques

Ces quelques lignes de recension ont été publiées dans la revue Unité des chrétiens, dans sa livraison d'avril 2016 - le n°182.

Je me permets de les reproduire ici.

Il nous faut saluer cette publication des actes du colloque de mars 2013 organisé par la Métropole orthodoxe roumaine d’Europe occidentale et méridionale. Cela à double titre : pour l’intérêt que présente un certain nombre des contributions, et pour le matériau ainsi disponible non seulement pour la Commission mixte internationale de dialogue entre l’Église catholique et l’Église orthodoxe qui travaille ces questions mais plus particulièrement aussi pour le métropolite Joseph, primat de la Métropole ci-dessus mentionnée et membre de cette commission. C’est lui qui signe d’ailleurs la préface de cet ouvrage en y précisant de façon claire et brève l’apport de chacune des contributions.

Comme on le voit bien dans ces pages, si cette question de primauté est vraiment une question œcuménique entre les Églises catholique et orthodoxe, si elle soulève des questions d’articulation entre primauté et collégialité à tous les niveaux de la vie de l’Église (local, régional et universel), c’est dès lors une question ecclésiologique pour chacune des deux Églises. Ces contributions ont l’intérêt de développer et d’approfondir le dialogue œcuménique grâce à certaines d'entre elles d'ordre historique fort intéressantes (comme celle sur la forme de primauté qu’exerça l’empereur Constantin), canoniques (mentionnons tout particulièrement la contribution sur le canon 34 des Constitutions apostoliques) et ecclésiologiques. Dans ce domaine des propositions concrètes ont été formulées, soit pour une mise en œuvre d’une primauté équilibrée dans une collégialité bien articulée soit pour établir un cahier des charges et donc une priorisation et une mise en perspectives de diverses thématiques incontournables pour le dialogue officiel entre catholiques et orthodoxes.

On le sait, le chantier reste vaste quant à ces questions, notamment car chacune des deux Églises a encore à comprendre sa propre histoire ecclésiologique et ses propres fonctionnements canoniques dans leur vécu réel. On peut saluer en tout cas le présent volume qui apporte là une contribution importante.

---------------

​La primauté et les primats. Enjeux ecclésiologiques, sous la dir. de Sorin Selaru et Patricu Vlaicu, Editions du Cerf, coll. Alpha, 2015, 278 pages, 25€.

Publié dans Théologie, Oecuménisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :