Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Chris.D.+

Chris.D.+

Le blog de Christophe Delaigue, prêtre en Isère (cinéma, homélies et méditations, lectures, théologie et œcuménisme, Arche de Jean Vanier...)

La joie de l'amour - pape François

La joie de l'amour - pape François

Le texte est dense, à lire petit à petit - comme le dit d'ailleurs le pape dans les premières pages. Il est dense mais assez facilement lisible, je crois, sauf peut-être les numéros 301-306 sur le discernement moral des situations particulières - là il faut s'accrocher. Mais c'est beau, assez complet j'ai l'impression sur ce que vivent le couples et la familles dans notre monde d'aujourd'hui. Un texte réaliste qui veut englober les questions que croisent et se posent les fiancés, les époux, les parents, de l'éducation sexuelle des jeunes à la fin de vie en passant par le projet de vie commune, le mariage et l'éducation des enfants. Ainsi sont abordés certes le mariage mais aussi l'amour, le don de la vie, l'éducation, l'accompagnement de la fin de vie, mais aussi des situations particulières comme les couples non mariés ou mariés seulement civilement, les personnes divorcées et celles en nouvelle union, les personnes touchées aussi par l'homosexualité... Un texte vaste et dense, donc, mais qui vaut le coup qu'on s'y plonge.

Cette exhortation apostolique est le fruit de deux synodes des évêques. On ne peut le manquer car les rapports finaux présentés au pape sont très largement cités. Comme ses propres catéchèses sur la famille. Cela donne un texte un peu étonnant dans le style : à la fois c'est très unifié et en même temps, quand on y regarde de près, cela ressemble à un patchwork de citations - introduites, coordonnées, conclues - ; citations des rapports finaux des deux synodes et citations des catéchèses du mercredi sur les mêmes thématiques. Et tout cela nous donne un texte qui a du souffle. A la fois un texte très personnel et en même temps le fruit d'une démarche synodale réelle.

Sur les situations dites particulières (et même sensibles !) dont celle des couples divorcés en nouvelle union, beaucoup seront peut-être mal à l'aise. Pour ceux qui attendaient une réaffirmation claire des normes canoniques il trouveront que la pape va trop loin. Pour ceux qui attendaient de nouvelles normes qui autorisent la communion eucharistique et le sacrement de la réconciliation ils penseront que le pape a été frileux et qu'il n'ose faire avancer l'Eglise. Je ne crois pas. Si la doctrine est clairement réaffirmée, quant au mariage et son indissolubilité, le pape entend faire du discernement pastoral en fonction des situations et des chemins de foi de chacun la "norme", dans un dialogue et même un accompagnement personnalisé des personnes par leurs pasteurs ou des laïcs compétents. Certes rien n'est dit dans le corps du texte de l'accès à la communion des personnes divorcées en nouvelle union ni du sacrement de la réconciliation - il faut pour cela lire la note de bas de page n° 351 - ; il est en tout cas clairement affirmé à plusieurs reprises combien tous ont leur place dans la communauté, quel que soit leur chemin de vie, qu'aucun ne doit être jugé sur ce qu'il vit ou qu'il a dû vivre, ni condamné, que tous ont un chemin de vie et de foi à faire avec le Seigneur, et donc que l'Eglise doit les accompagner, en se mettant à l'écoute du réel de la situation qui a été vécue. Et que personne ne devrait se sentir exclu ou excommunié. L'enjeu du texte est clairement l'inclusion miséricordieuse de tous !

De plus, rappelons avec le pape, que ce document n'est pas d'abord un texte sur la question des personnes divorcées en nouvelle union ou les personnes homosexuelles (qui elles aussi doivent être accueillies vraiment et accompagnées avec ce qu'elles vivent et portent même si nous ne pouvons pas les marier, nous redit le pape François). Le coeur de cette exhortation apostolique ce sont les chapitre 4 et 5 sur l'amour dans le mariage (avec une très belle méditation sur l'hymne à l'amour de St Paul en 1Co 13) et l'amour qui devient fécond. Voilà le coeur du message. Avant, le pape rappelle les éléments bibliques qui donnent le ton à son texte, puis il dresse un tableau de l'état des familles aujourd'hui et des questions parfois difficiles auxquelles ces familles sont confrontées, questions à partir desquelles il peut alors redire la doctrine du mariage sur laquelle tout le reste de son discours se fonde. Et après ces deux chapitres centraux sur l'amour c'est là qu'il est question des aspects pastoraux dont nous avons besoin aujourd'hui et qu'il faut donc mettre en oeuvre si ce n'est déjà fait, puis il est question d'éducation avant d'aborder ce fameux chapitre 8 sur les situations particulières et le discernement des situations. L'exhortation se finit enfin par un court chapitre conclusif sur des aspects de spiritualité des couples et des familles.

Je le redis, le texte est dense, et le pape invite à le lire par petites bouchées, si j'ose dire, en prenant le temps. Cela en vaut la peine car c'est un beau document, stimulant et très concret.

---------------

Pape François, Amoris Laetitia, Exhortation apostolique sur l'amour dans la famille, Bayard-Cerf-Mame, avril 2016, 261 pages, 4€50.

Article précédent Article suivant
Retour à l'accueil

Partager cet article