Le rouge du tarbouche

Publié le par Christophe Delaigue

Le rouge du tarbouche

J'ai beaucoup aimé ce récit. Signé Abdellah Taïa, jeune auteur marocain qui vit à Paris où il prépare un doctorat en lettres.

C'est d'ailleurs à Paris qu'il se trouve, des ces pages, dans son quartier de Barbès. Il a quitté le Maroc pour ses études. Et lui viennent des souvenirs. Il nous les partage. Le déclencheur ? La mort du roi Hasan II. Et la vie parisienne, pas tout à fait comme on pourrait la rêver. Ses souvenirs ce sont des lieux, des évènements, des personnes et des visages, des impressions, sa culture, des villes...

J'ai bien aimé, ça nous plonge dans les ambiance marocaines, et même, ci et là, dans telle ou telle question de société comme par exemple celle, juste évoquée, de l'homosexualité.

C'est tout simple et bon. Du moins j'ai trouvé.

---------------

Abdallah Taïa, Le rouge du tarbouche, Points, 2012 (éditions Séguier, 2004), 153 pages (format poche), 5€70.

Publié dans Romans et récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :