Les Ogres

Publié le par Christophe Delaigue

Les Ogres

Comme le dit la réplique de ce film de Léa Fehner : "C'est pas du cirque, c'est du théâtre" ! Et de fait, c'est l'histoire d'une troupe de théâtre itinérant (qui a existé pour de vrai ou quasi). Dans le film c'est le Danaï Théâtre ; en vrai c'était les Ogres d'Agit, la compagnie de François Fehner, le père de Léa (d'ailleurs il joue dans le film avec sa femme et des membres de cette troupe, également avec de belles figures comme Adèle Haenel ou Marc Barbé).

Ce n'est donc pas du cirque, c'est vrai, même si ça se passe sous chapiteau, avec des caravanes. Ce n'est pas du cirque, leur spectacle, mais quel cirque leur vie !! On en rit, on s'émeut, on on aurait aussi la larme à l'oeil.

Nous vivons avec cette troupe au rythme de ce qui ressemble à une vie de famille. Car une troupe c'est une communauté ! Il y a de l'ambiance, ça fait la fête, mais il y a aussi des non-dits (qui s'accumulent ou qui finissent par exploser), ça s'engueule parfois, et puis chacun est là avec ses amours et ses désirs, ses secrets, ses blessures, et même ses deuils à vivre. C'est la vie, quoi. Et ça donne un film que je trouve réussi. Tourbillonnant parfois, très beau sur certaines prises de vue, des visages ou des détails de la nature. Le tout avec l'accordéon et autres musiques de cirque ou plutôt de cabaret.

C'est donc l'histoire de cette troupe qui fait du théâtre ambulant, qui joue Anton Tchékov, et qui essaye de s'en sortir. Vivre et survivre.

Allez, la bande annonce pour vous en faire une petite idée !

Publié dans Cinéma