Ils sont partout !

Publié le par Christophe Delaigue

Ils sont partout !

C'est le titre du dernier film d'Yvan Attal, qui joue très bien le rôle principal ou plutôt le rôle fil rouge. Génial. On l'écoute au fil des de sa psychothérapie de juif obsédé par la question juive. Qui est-il ? Et c'est quoi être juif ? Et puis pourquoi tant d'acharnement dans l'histoire sur les juifs ? D'ailleurs, pourquoi ça l'obsède d'être juif ?

Sauf que plus qu'un film sur la question juive c'est peut-être plutôt en fait un film sur la question de l'antisémitisme...

C'est découpé en plusieurs scènes dont le titre de chacune d'elles est un cliché sur les juifs. Et la scène le tourne en dérision. La transition, à chaque fois c'est Yvan Attal chez son psy... Les premières sont pour moi les meilleures, notamment celle avec Benoît Poelvoorde et Valérie Bonneton (qui sont géniaux eux aussi). Il est difficile de ne pas faire le lien avec le parti politique de Mme M. L.P. ; sans parler, en quasi symétrie, en fin de film, de la scène avec le président de la République qui elle aussi n'est pas mal non plus...

Franchement c'est drôle. Pas tout c'est vrai, mais quand même. Et en même temps c'est "horrible" (le mot qui me vient spontanément serait même : "atroce"). La dérision qui dit une part de vérité, on ne peut le nier ; non pas tant sur les juifs que sur l'antisémitisme. Certes les juifs sont caricaturés et Yvan Attal, qui est juif, est peut-être bien placé pour oser cela et oser nous faire rire de cela. Certes on part de clichés pour nous y conduire. Mais ce qui est terrifiant c'est quand même ce que ça dit de l'antisémitisme... Et de la stigmatisation plus large des uns et des autres - suggérée en fin de film -, que ce soit pour des appartenances religieuses ou autres...

C'est donc drôle et "horrible", et c'est "atroce" et pourtant génial. Tant pis si c'est paradoxal de le dire ainsi, mais vraiment ce sont les quatre mots qui me viennent. Pour un film que moi je trouve réussi, même si les scènes sont inégales et notamment des scènes centrales qui m'ont semblé moins pertinentes, pas tant dans le message que dans la mise en oeuvre ou la longueur que j'ai ressentie .

Un film intéressant du coup, plutôt réussi, mais que j'ai envie de qualifier au final d'un peu étonnant. Avec - je le redis - un Yvan Attal que moi je trouve génial, comme on le voit très bien dans la bande annonce qui reflète bien et propose le meilleur de chaque scène ; une bande annonce qui, moi, m'avait en tout cas donné envie d'aller voir ce film. Et je ne le regrette pas.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :