Le Cantique de Frère Soleil

Publié le par Christophe Delaigue

Le Cantique de Frère Soleil

Spécialiste du saint d'Assise, Eloi Leclerc nous offre là un livre-commentaire de la grande prière de St François à la création. Ou plutôt sa grande prière au Créateur avec toute la création, avec toutes les créatures qui sont ses soeurs - dit-il, et donc nos soeurs, prises avec le saint dans cette grande louange.

St François nous invite à la contemplation, l'émerveillement, la louange, au coeur de ce que la vie nous donne de traverser. Il nous invite à cela au coeur d'une vie de pauvreté, une vie simplifiée, qui permette justement de s'émerveiller de ce qui advient et qui nous permette ainsi d'apprendre à contempler ce qui est donné, reçu, offert. La création est un lieu pour cela. Elle dit la beauté, la grandeur, la vie. La beauté et la grandeur de Celui par qui elle est, la puissance de Vie qu'il est et Sa confiance en nous à qui cette création a été confiée. Nous en sommes (nous sommes une créature parmi d'autres) et nous en sommes responsables (rappelons-nous l'appel du livre de la Genèse).

Ce livre nous rappelle quelque chose de très important. Quand François laisse jaillir son chant e louange qu'est le Cantique des créatures il traverse une grande épreuve de quasi aveuglement et de douleurs. Résonne en lui l'appelle à se réjouir plus qu'à gémir - c'est ainsi qu'il l'entend -, lui qui des années durant à appris à ses compagnons à recevoir de Dieu et de la vie ce qui sera donné, lui qui dès ses années de jeunesse et de conversion apprenant à s'émerveiller de chaque chose et de chaque créature qui rendent ce monde beau. Au coeur de son épreuve, cet appel intérieur, une lumière nouvelle, et là il voit le lever de soleil sur Assise. Ce chant jaillit, c'est une louange spontanée qui est en même temps le fruit de plusieurs années de méditation sur cette création si belle. Et pour qui a vu Assise et sa campagne, oui la nature y est très belle.

Au coeur de l'épreuve apprendre à recueillir la vie qui est là quand même, ce qui est de l'ordre du beau. Se réjouir plutôt que gémir...

Cette louange mise en mots en plusieurs couplets, François la complètera de deux strophes, une sur le pardon et la fraternité que nous sommes appelés à vivre et une sur la mort, passage de toute vie.

Chaque strophe de ce cantique est ici commenté. Un chapitre pour chacune. Plus qu'un commentaire qui aurait pu être technique ou je ne sais quoi c'est un petit traité de spiritualité franciscaine, c'est une remise dans le contexte de ce que les mots évoquent de l'histoire de François et de celle de l'époque, ce sont des liens avec des évènements de la vie de François ou des pensées ou conseils partagés à ses frères.

Pour moi les deux plus beaux chapitres sont ceux sur le pardon et sur la mort. On y comprend tout l'enjeu pour nous aujourd'hui...

Les autres chapitres aussi sont intéressants et importants, eux aussi sont d'actualité avec l crise écologique que nous traversons et l'urgence de réapprendre à nos jeunes mais à nous-mêmes aussi cet esprit de l'émerveillement e de la contemplation qui nous manque pour vouloir un monde beau et de paix. La conclusion du livre, son épilogue, nous explique a d'ailleurs pourvut de faire ce lien là avec aujourd'hui en nous expliquant pourquoi St François est le saint patron de l'écologie.

Enfin, en finale, comme une ouverture (et juste avant quelques pages de bibliographie, pour aller plus loin), Eloi Leclerc nous livre en postface un souvenir de déportation, et même plus que cela : un extrait de son journal de déportation au coeur duquel il veut mettre en relief un souvenir ; des pages au premier abord décalées, mais qui sont pur lui une illustration de tout ce qui précède : au coeur de l'horreur indescriptible ici mise en mots et qu'il partageait avec quelques frères franciscains déportés avec lui, un chant se fait entendre et jaillit, ce Cantique des créatures de François. Il se demande comment on peut chanter cela au coeur de l'horreur, de l'angoisse, de l'impossible-émerveillement, au coeur de dénouement le plus total ; et il réalise que l'expérience d'une simple bouchée de pain, une gorgée d'eau, un rayon de soleil sont salutaires et sont la vie qui est là quand même, le fruit de la vie, de la création et donc de Dieu...

On sent dans ce livre toute la passion de l'auteur pour ce grand Saint tellement actuel, qui a tellement à nous apprendre aujourd'hui encore. Un passionné du Saint et de sa spiritualité, celui qui a cherché à comprendre le Saint de l'intérieur, en profondeur, jusqu'en sa passion pour Dieu et pour ses frères, jusqu'en ses difficultés aussi et même ses questionnements et ses troubles ou ses découragements, mais jusque dans sa louange, son esprit d'adoration et de contemplation, dans sa confiance en Dieu et en ce qu'il nous donne jusque dans ce passage à accueillir qui est celui de la mort et qui fait lui aussi partie de cette vie offerte et à recevoir avec émerveillement et gratitude.

Un très beau livre où l'on chemine petit à petit dans la spiritualité de François, au travers de ce chant de louange qu'est son Cantique des créatures, et dans la vie même du Saint au coeur de laquelle cette spiritualité jaillit et trouve place.

---------------

Eloi Leclerc, Le Cantique de Frère soleil. Le chant des sources, Editions franciscaines, juin 2013, 144 pages, 10€.