La Petite Philharmonie de Grenoble, vous connaissez ?

Publié le par Christophe Delaigue

La Petite Philharmonie de Grenoble, vous connaissez ?

Hier soir à Bourgoin-Jallieu nous avons ouvert les portes de l'église St Jean-Baptiste à La Petite Philharmonie de Grenoble. C'est un orchestre symphonique de "taille" particulière, une formation de type "Mannheim" (ce qui veut dire quelques instrumentistes par pupitres de cordes et seulement deux instrumentistes par pupitres de vents, plus les percussions), soit un orchestre de type symphonique mais d'une cinquantaine de musiciens maximum.

Cet ensemble, La Petite Philharmonie, a été créé il y a environ 7 ans maintenant à l'initiative conjointe de celui qui en fut le premier président de l'association et de celui qui en est toujours le directeur musical (en l'occurence mon frère jumeau). À chaque concert : de la musique classique ou pré-romantique de préférence (qui conviennent à la taille ou au type de formation orchestrale tel expliqué ci-dessus), mais aussi, une fois ou l'autre, une création musicale contemporaine ; et à chaque concert : une partie seulement orchestrale et une autre avec la participation d'un instrument invité, un soliste - ce qui permet de mettre en valeur non seulement cet instrument à découvrir mais aussi l'orchestre, de par leur dialogue et leur rencontre.

Hier c'était magistral : le concerto pour violon de Beethoven, avec un talentueux jeune violoniste : Nicolas Sublet, tout juste sorti du Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon (le CNSMD de Lyon). Magnifique, vraiment.

La Petite Philharmonie de Grenoble, vous connaissez ?

L'orchestre l'a je trouve très bien accompagné et soutenu (au sens noble du terme, de mise en valeur) ; il a également très bien dialogué avec lui, même s'il est vrai que la configuration de l'espace, dans l'église, avec les cordes en bas du choeur et les vents dans celui-ci, pouvaient créer une sorte de petite disproportion sonore, les vents pouvant parfois écraser un peu les cordes ? En tout cas ce concerto pour violon fut il me semble une réussite.

La seconde partie était dédiée à la 9ème symphonie de Schubert. Très bien interprétée aussi, même si j'ai moins aimé, parce que c'était moins surprenant ; et là aussi l'acoustique n'aidait sans doute pas à quelques subtilités orchestrales, de nuances notamment ou de variations de jeux de cordes par exemple (les pizzicati étaient très légèrement audibles là où dans une salle comme celle de demain à Grenoble ils auront plus d'envergure je pense).

La Petite Philharmonie de Grenoble, vous connaissez ?

J'écoute cet orchestre de saison en saison depuis ses débuts, et presque de concert en concert, et les progrès sont flagrants. Les vents notamment et surtout les cuivres, par exemple les cors (instrument très difficile) gagnent je crois en précision au fil de ans. Et son chef d'orchestre - certes que je connais bien et que je vois travailler lui aussi depuis ses tous débuts, tout jeune, il y a déjà 20 ans - m'impressionne dans son évolution et ses progrès mais également dans dans sa précision, sa prestance, sa présence...

Je ne suis pas en train de dire que tout est parfait. Mais c'est une belle formation iséroise, avec quelques professionnels qui tirent vraiment vers le haut les amateurs, et donc des amateurs qui sont de bon niveau et que cette rencontre fait progresser.

Je n'en dis pas plus sur l'orchestre lui-même, son histoire, les répertoires abordés au fil des années, etc. Vous irez visiter les différentes rubriques du site. Et je ne développe pas plus sur le chef, vous irez lire aussi. Je salue une fois encore le violoniste que je me suis régalé à entendre et à voir. Un vrai merci.

Un bémol peut-être ?! Seulement une grosse centaine de personnes dans le public... Et beaucoup par mon réseau personnel (paroissial)... Dommage ! Cet orchestre mérite de se promouvoir, d'oser faire sa pub, se faire connaître au-delà du cercle grenoblois où il commence à être connu et reconnu ! Je me suis donc déjà permis de leur proposer de revenir l'an prochain ! Mais - excusez-moi - il faut que de leur côté ils se bougent un peu pour tracter, poser des affiches, rencontrer les responsables de l'Office du tourisme, inviter (encore plus ?) autour d'eux, aller faire leur pub auprès du conservatoire et tout faire pour que des familles viennent les écouter... En tout cas je me suis donc permis (à titre personnel) de leur proposer de revenir l'an prochain car mes paroissiens présents ont aimé et m'ont, pour certains, envoyé un petit mot ce matin pour le dire ; un public berjallien pourrait donc être en train de naître pour ce groupe que j'ai envie de soutenir car je le connais et que je le vois progresser ! J'en connais certains membres il et vrai (j'ai joué avec certains d'entre eux dans un autre orchestre symphonique grenoblois dont ils sont issus et que mon frère dirigeait à l'époque), et je vois progresser cet orchestre ; vous ajoutez qu'y'a un peu la famille là-dedans !!

Si vous ne savez pas encore quoi faire dimanche après-midi sur Grenoble, rdv à 17h salle Olivier Messiaen, je crois que vous ne perdrez pas votre temps. Par contre reste-t-il des places ? Sur l'affiche jointe à ce poste pour avez les infos pour pré-réserver, je pense qu'il vaut mieux essayer d'appeler ; ou alors se pointer sur place, au cas où, et accueillir ce qui sera possible...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :