Colonia

Publié le par Christophe Delaigue

Colonia

Le sujet était dur, le film l'est aussi même s'il est beau, très bien filmé, bien mené aussi. Le sujet était dur car il nous plonge dans le Chili de Pinochet et dans un lieu où fut pratiqué la torture mais aussi des expérimentations militaires sur des hommes. Ce lieu était tenu caché couvert par une autre réalité, une secte avec un gourou complètement misogyne, se faisant appeler le Saint-Père, montant violemment les hommes contre les femmes, abusant d'enfants, et réduisant tout le monde en une forme d'esclavage. Une sorte de prison dont seulement 5 personnes réussiront à sortir en 40 ans...

Nous sommes en 1973, le pays bascule suite au coup d'Etat militaire et les opposants au régime sont massivement arrêtés par la nouvelle police politique. Parmi eux Daniel, un jeune allemand, photographe, qui a réalisé des affiches de soutien aux pro-Allende. Il est emmené dans ce lieu terrible, appelé la Colonia Dignidad (le camp de la dignité). en apparence c'est une communauté religieuse, mails lui se retrouve dans les salles souterraines où il sera torturé avant d'être remonté et mis au travail. Léna, son amie, apprenant où il se trouve, décide d'y entrer pour le retrouver. C'est un pari fou.

Inspiré de faits réels, longtemps cachés, ce film nous plonge - heureusement avec retenue - dans cet univers terrible où l'amour et l'amitié pourtant interdit seront salvateurs pour nos héros. Au risque de leur vie et de celle d'autres avec eux.

Un film qui laisse un peu sans voix ; signé Florian Gallenberger, avec notamment Emma Watson et Daniel Brügh qui tiennent très bien leurs rôles.

La bande annonce...

Publié dans Cinéma