Cézanne et moi

Publié le par Christophe Delaigue

Cézanne et moi

C'est l'histoire d'une longue amitié. Fidèle, parfois violente, finalement tempêtueuse. Qu'en est-il de la réalité historique de celle-ci, je ne sais, mais dans le film c'est entre Emile Zola et Paul Cézanne. A eux deux ce sont deux mondes qui se font face : celui de la littérature face à celui de la peinture, mais plus encore celui d'une forme de bourgeoisie qui s'installe face à celui d'une forme de folie toujours insatisfaite. Ils s'aiment, ne se comprennent pas, se soutiennent, se font mal aussi...

Le film relate la rencontre tumultueuse des deux hommes au quasi soir de leur vie et au gré des souvenirs qui reviennent. Leur histoire commune et à chacun se raconte ainsi, petit à petit. Ce qui provoque cette rencontre tendue, c'est le dernier roman de Zola, L'Oeuvre, l'histoire d'un peintre...

Je crois que j'ai aimé ce film, même si, il est vrai, j'ai du mal avec le jeu plus "théâtre" que "cinéma" qui s'impose j'ai l'impression Guillaume Galienne et d'autres artistes de la Comédie Française et que tente de suivre Guillaume Canet. Mais c'est un peu forcé je trouve. Ce qui donne du coup une sorte de film qui ressemble à une succession de scènes d'une pièce de théâtre mais version cinéma. C'est un peu lent aussi mais les paysages sont superbes (à défaut de voir des peintures de Cézanne sauf dans le générique final).

Je suis content malgré tout d'avoir vu ce film signé Danièle Thompson, une belle histoire d'amitié, de littérature, de peinture aussi. L'histoire de vies qui s'appellent l'une l'autre, qui se croisent et s'éclairent dans les souvenirs racontés.

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :