Les larmes d'Esther

Publié le par Christophe Delaigue

J'avais lu Poverello, du même dessinateur, Robin, je viens de terminer cette autre BD religieuse (comme il dit dans l'interview en annexe) qui nous raconte de façon originale l'histoire de Jésus. Originale car nous croisons Jésus plus qu'on nous raconte sa vie et son message, et nous le croisons par les questionnements qu'il inspire aux personnages principaux de ce récit en images et de celles et ceux qu'ils rencontrent. Ce n'est pas à proprement parler l'évangile illustré, mais ça en est vraiment imprégné, on retrouve certains épisodes, certaines paraboles ou paroles, certains évènements aussi.

Nous sommes aux côtés d'Esther, une jeune femme rejetée après avoir été malmenée et qui se trouve être (ici) la jeune femme pécheresse qui un jour versa du parfum et ses larmes sur les pieds de Jésus et les essuya avec ses cheveux. Pourquoi ce prénom d'Esther alors que souvent on associe la figure de Marie-Madeleine à ce récit d'évangile, je ne sais, mais en tout cas c'est elle le personnage premier, aux cotés d'un lépreux et d'un ancien riche propriétaire terrien (qui était son patron). Ils partent à la recherche de cet homme Jésus - ici appelé Yeshoua - car ils ont entendu parler de lui...

C'est bien vu, c'est simple et sympa. Je pense que ça peut parler à des jeunes d'autant que l'écriture des dialogues est dans un style actuel. Vous rajoutez une petite histoire d'amour qui vient alors illustrer que l'amour humain, inspiré par le Christ, peut lui aussi faire des miracles (comme l'écrivait Guillaume Goubert dans une recension pour le journal La Croix en juin dernier)...

---------------

Robin, Les larmes d'Esther, Bayard éditions, 2016, 205 pages.