L'enfant d'octobre (L'affaire Grégory)

Publié le par Christophe Delaigue

Plus de 30 ans après les faits et après de nombreux rebondissements médiatiques et judiciaires on en reparle de nouveau de l'affaire du petit Grégory... Que sait-il passé ce jour là ? Le saura-t-on un jour ?

En avril 2006, quasiment 22 ans après le drame, je lisais le roman de Philippe Besson L'enfant d'octobre ; le romancier dont j'aime le style y mettait en récit ce fait divers et l'aventure judiciaire qui suivit, alternant récit des faits et récit qu'en fait/ferait Christine Villemin, la mère du petit Grégory. C'est bien écrit, bien mené, au fil de l'enquête... J'ai en tout cas eu plaisir à relire ces pages !

Ceci dit, pourquoi écrire sur cette histoire tant et tant racontée dans les médias ? Deux citations donnent des éléments de réponses, la seconde rejoignant peut-être un questionnement qui traverse pour une part l'œuvre littéraire de Philippe Besson quant à l'amour (et la quête de soi, le sens d'une vie) ?

« Les journalistes, eux, se disent que, décidément, tous les éléments de la tragédie sont réunis » dans cette histoire et tous ses rebondissements judiciaires (p. 138, en écho à quelques lignes aux pages 108-109 citées d'ailleurs en 4e de couverture)...

« Ce que les gens n'ont pas saisi (nous raconte en finale de ce récit Christine Villemin), c'est que c'est une histoire d'amour. Pas juste une histoire d'enfant mort.(...) Vous en connaissez beaucoup, des ménages qui auraient tenu le choc ? (...) On est restés ensemble. (...) On est indissociables. C'est pour toujours. Comme on a dit à l'église, au matin de nos noces : jusqu'à ce que la mort nous sépare » (p. 191)...

---------------

Philippe Besson, L'enfant d'octobre, Grasset, mars 2006, 191 pages, 14€90.