Comme l'éclair part de l'Orient

Publié le par Christophe Delaigue

Comme l'éclair part de l'Orient

Peut-être connaissez vous ce livre de spiritualité orthodoxe intitulé Le récit d'un pèlerin russe? Celui-ci, d'Alexandre Siniakov, pourrait s'appeler ainsi, ou Le récit d'un pèlerin russe, des steppes du Caucase à la France des écrivains qu'il lisait en secret.

Car c'est bien son itinéraire spirituel que ce jeune prêtre russe vivant en France nous livre dans ces pages. Elles ne sont pas tant une biographie, puisqu'il n'a que 36 ans et tant d'années à vivre encore, que la mise en mots de ce chemin qu'il a fait, de ses années d'enfance en régime soviétique, dans une famille du bassin du Caucase revenue d'exil après la chute de l'Empire ottoman, une famille croyante, non pratiquante, appartenant à une petite Eglise schismatique qui ne saura pas accueillir ce jeune brillant et passionné qui va vivre une conversion vers l'âge de 12 ans. 

C'est dans l'église orthodoxe russe qu'il va pouvoir approfondir sa rencontre de Jésus-Christ. Et c'est par elle qu'il va être envoyé pour étudier dans notre Europe occidentale, notamment en France, pays de ses lectures d'enfance, premiers mots donnés alors à sa quête de sens qui l'amenèrent à ouvrir la Bible, d'abord un livre parmi d'autres qui devient le livre et qui l'amena à sa conversion.

Alexandre Siniakov va faire l'expérience douloureuse d'être re-baptisé. Douloureuse car il ne comprend pas. Reconnaître le Christ et l'aimer, qu'elle que soit la confession ou l'identité confessionnelle chrétienne, cela ne fait-il pas de nous des frères et des soeurs ? Premiers questionnements œcuméniques pour celui qui s'y ouvrira plus encore grâce à l'amitié, notamment avec un jeune dominicain français (qui fut un de mes enseignants à Paris, à l'ISEO, l'Institut Supérieur des Études œcuméniques, et qui travaille maintenant au Conseil Pontifical pour la promotion de l'Unité des chrétiens et pour le dialogue avec le judaïsme, spécialiste du monde orthodoxe, russe notamment).

Si j'ai eu un peu de mal à entrer dans  ces pages, à cause du style peut-être, je ne sais, je vous avoue qu'elles sont devenues pour moi passionnantes à partir du deuxième tiers, notamment le chapitre sur les différentes Eglises, mais aussi celui sur l'amitié. Une belle lecture d'un jeune et brillant prêtre orthodoxe russe, directeur du séminaire d'Epinay-sous-Sénart (en région parisienne) qu'il a fondé à la demande de l'actuel patriarche orthodoxe russe de Moscou, le patriarche Cyrille.

Un livre qui nous permet d'entrer dans cette histoire singulière mais aussi, c'est son autre intérêt, dans celle de ce petit peuple cosaque auquel il appartient, dans l'histoire aussi de la Russie du siècle passé et dans celle et de l'Eglise orthodoxe russe et des communautés schismatiques qui en sont issues. Un livre qui nous fait entrer encore, un peu, dans la spiritualité et la théologie russe.

---------------

Alexandre Siniakov, Comme l'éclair part de l'Orient, Salvator, 2017, 195 pages, 18€90.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :