Blade runner 2049

Publié le par Christophe Delaigue

 

Voilà un film qui change un peu de ce que je propose ou commente habituellement. Nous sommes dans l'univers de la science-fiction, dans une chasse à ceux qu'on appelle des répliquants, ces hommes-esclaves aux apparences humaines mais qui sont des “objets” créés. Ont-ils des sentiments, et même une âme ? Voilà une question qui va se poser et se dévoiler au héros (superbement interprété par Ryan Gosling). Lui c'est un blade runner, un chasseur de têtes chargé de retrouver et d'éliminer des répliquants d'un ancien modèle qui ont décidé un jour de ne plus obéir.

Voilà le cadre. Notre blade runner, l'officier K, est chargé d'une mission spéciale, retrouver un enfant, 30 ans après, qui n'aurait jamais dû naître ni même pouvoir naître, puisqu'il est né d'une répliquante. Et voilà que des souvenirs refont surface en lui, mais comment savoir s'ils sont vrais, réels, comment savoir si ce sont les siens, avant son formatage, ou s'ils font partie de celui-ci ? Et s'ils étaient une clé de son enquête ? Et pourquoi, par ailleurs, se met-on à le traquer ? Qu'est-ce que cet enfant devenu adulte qu'il recherche cache comme secret qui serait une sorte de bombe dans cet univers qui a ses propres équilibres ?

Ce film réalisé par Denis Villeneuve, 35 ans après celui de Ridley Scott (dont il est une sorte de suite ? mais je n'ai vu le premier...) a quelque chose d'envoutant, de fascinant, dans les atmosphères créées notamment. C'est très beau, les décors, les ambiances. Et la musique qui sert tout cela, qui nous opprime presque, qui nous fait avancer au pas de ce blade runner et de ce qu'il va découvrir, de façon mystérieuse et pressante, violente parfois, bien que lente aussi et même un peu longue par moments.

De fait, c'est plus de 2h40 de film, plutôt rythmé, mais d'un rythme qui n'est pas effréné, ce qui peut étonner pour ce genre de film, voire gêner certains. Mais peut-être est-ce là une de ses qualités, de ne pas céder à la facilité du film d'action qui donne le tournis ? D'autant que cela permet de savourer quelques scènes plutôt poétiques...

Je dirais que ce film c'est, pour moi, de l'ordre d'une expérience. C'était bien de le voir. Et ça me donnerait presque envie de voir celui de Ridley Scott dont les critiques semblent dire que c'est vraiment encore mieux. On y trouvait déjà Harrison Ford dont on découvrira alors l'histoire, celle du personnage qu'il interprète, avant ce qui lui arrive ici...

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :