Au revoir là-haut

Publié le par Christophe Delaigue

 

Ce film d'Albert Dupontel est pour moi un petit chef-d'oeuvre. Il m'a beaucoup ému, en même temps qu'il est dur et violent, poétique pourtant, triste parfois, et drôle à certains moments.

Nous sommes plongés dans les derniers jours de la 1ère guerre mondiale, et dans ce qui va suivre. Cette amitié improbable entre ces deux soldats, celui qui va se relever en permettant à l'autre de se battre, de vivre, de se relever lui-même, au-delà de l'horreur et de la souffrance qu'il vit.

Une histoire d'arnaques aux monuments aux morts (et celle aux morts eux-mêmes et à leurs familles — chacun trouve les magouilles qu'il peut pour s'enrichir et survivre), mais une histoire aussi de l'art qui fait vivre et fait renaître, une histoire d'amitié où vient se se rejoindre la question de l'identité, du sens de la vie après tout cela, et celle de la filiation rejetée, attendue, reconnue...

Un grand moment d'émotion et de cinéma. Car c'est très bien filmé, la bande son est magnifique. Du très beau cinéma, qui vous prend aux tripes. 

Avec Albert Dupontel et Nahul Perez Biscayart, Laurent Lafitte, Emilie Dequenne et Niels Arestrup.

La bande-annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :