Ce que tu as caché aux sages

Publié le par Christophe Delaigue

C'est un petit livre intéressant et très beau de style que je viens de terminer ce matin. Emouvant en plus, mais c'est très subjectif, quand on connaît la fin tragique de son jeune auteur, dominicain, que j'ai eu la grand chance de rencontrer à plusieurs reprises, dans mon diocèse et dans la paroisse de mes parents où il assurait un ministère dans l'établissement où j'avais effectué ma scolarité et, de temps à autres, des prédications (passionnantes) à la cathédrale St Maurice de Vienne.

L'auteur de ce petit livre — petit en pages et de format, mais grand en spiritualité et profond — enseignait la théologie et la littérature comparée à l'UCLy (la Catho de Lyon).

Il nous offre en ces pages comme une méditation et une relecture spirituelle (à grandes enjambées) de ce qu'on appelle la Révélation, ou l'histoire du salut, nous invitant à devenir ou redevenir ce qu'il appelle des enfants de la Genèse. Alors nous pourront suivre le Christ, devenir son ami, non seulement comprendre mais connaître Dieu tel qu'il est.

J'ai été pris par le style, qui se fait parfois poétique, parfois mystique, parfois très direct et concret, parfois plus dense et plus sombre, parfois lumineux. C'est tout Philippe, du moins ce que j'en connaissais, ce que je percevais de lui.

Un livre empreint de références bibliques qui l'habitent et qui “honorent” sa méditation (expression bizarre, il est vrai, mais c'est celle qui me vient). J'aurais aimé que ces références soient indiquées en notes de bas de page, le choix a plutôt été fait, comme pour mieux les intégrer ou leur laisser prendre résonance pour elles-mêmes, de les compiler en fin de livre, avec les références, ce qui permet d'aller alors relire telle ou telle page biblique, tel récit qu'on ne connaissait pas forcément (j'en ai personnellement découvert un tiré du Livre des Juges dont je ne me rappelais absolument pas l'avoir déjà rencontré et que j'ai eu plaisir ainsi à chercher et à lire).

Un petit livre pour entrer dans la suite du Christ, à l'école du Père, au Souffle de l'Esprit, en (re)découvrant et en nous mettant à l'écoute de la Parole comme des enfants, pas comme des sages qui croient savoir.

C'est beau. Un peu dense trouveront certains, c'est vrai. Mais c'est beau.

---------------

 

Philippe Dockwiller, opCe que tu as caché aux sages, Editions de la Licorne, septembre 2015, 115 pages (petit format).

Publié dans Livres spiritualité

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :