McMafia

Publié le par Christophe Delaigue

 

Je suis bluffé par cette série, bien filmée, bien menée, pleine de rebondissements, certes un peu violente mais parce que nous voilà plongés dans le monde complexe de la mafia et de ses ramifications mondiales tentaculaires (Russie, Israël, Inde, pays de l'Est, Mexique, etc.) !

C'est l'histoire d'Alex Goldman, jeune et riche banquier-investisseur de fonds londonien d'origine russe qui se trouve rattrapé par le passé mafieux de son père et celui un peu moins lointain de son oncle. Il va vouloir protéger sa famille et se retrouve pris dans un système qui lui échappe d'abord mais dans lequel il décide ou il comprend qu'il lui faut s'y investir (et donc investir) s'il veut sauver ses proches. Un acte en entraîne un autre, un mensonge en appelle d'autres, et tout cela laisse des morts sur le chemin. Car les alliances dans ce monde là ne sont jamais acquises et sont parfois comme un jeu de pions qu'on avance pour faire croire qu'on veut aller dans telle direction, pour mieux avoir l'autre. Alliances, donc, mais aussi trahisons...

Une série que je qualifierais de haletante, du coup, pleine de suspens, où l'on se demande à chaque épisode où Alex Goldman va entraîner sa famille et le spectateur que nous sommes, et comment il va s'en sortir.

C'est d'autant plus bluffant, cette série, et cette première saison, qu'Alex Goldman est superbement interprété par James Norton, qui jouait à merveille le rôle de ce jeune prêtre anglican menant gentiment quelques enquêtes dans sa petite ville de Grantchester, une série que j'avais recommandée sur ce blog, d'un tout autre style évidemment, où il est très crédible et très vrai, très authentique, attachant aussi, dans l'une comme l'autre de ces deux séries, dans l'un comme l'autre de ces deux rôles !

Je recommande, pour les amateurs de séries type thriller. Un régal (même si le mensonge, les trahisons et la mort ne sont jamais loin) !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :