Par le vent pleuré

Publié le par Christophe Delaigue

Un très beau roman, signé Ron Rash. Nous sommes dans une petite ville de Appalaches, aux Etats-Unis. L'auteur, qui raconte son histoire, répond à une promesse, 46 ans plus tôt. Cet été là, en 1969, il a connu Ligeia. C'est l'époque des hippies. C'est l'été pour lui de l'insouciance et de la sensualité, des plaisirs et de la liberté, de l'alcool et de la drogue. De l'affrontement aussi, avec Bill, et leur grand-père.

Eugene met en mots sa vie, celle de leur famille, celle de Ligeia, alors qu'elle ressurgit dans leur vie et vient perturber ce qu'ils sont devenus. L'alcoolique divorcé, et le neurochirurgien qui protège les siens...

L'histoire d'un macabre retour, comme le précise la 4ème de couverture, à cause duquel “les deux frères sont devoir rendre des comptes au fantôme de leur passé et à leur propre conscience, rejouant l'éternelle confrontation de Caïn et Abel dans une tonalité aux résonances dostoïevskiennes.”

Superbe. Des pages qu'on ne sait lâcher...

---------------

Ron Rash, Par le vent pleuré, éditions du Seuil, août 2017, 201 pages.

Publié dans Romans et récits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :