Tout mais pas ça !

Publié le par Christophe Delaigue

C'est un comédie absolument désopilante, produite en 2015 et sortie en France début 2018, qui arrive maintenant dans les cinémas belges. Le titre original, en italien, est plutôt Si Dieu veut. Car c'est bien de cela dont il s'agit...

Andrea annonce à sa famille, qui le perçoit un peu étrange, à côté, peut-être gay mais qu'il faut aimer ainsi, qu'il veut rentrer au séminaire ! Seul problème, c'est que pour son père, athée convaincu, très rigide, macho, et insupportable dans toutes ses relations, c'est impensable, c'est même pire que tout ! ... Tout mais pas ça !

L'annonce va venir brouiller toutes les relations familiales, bien plus largement que juste poser la question de Dieu. La maman d'Andrea va comprendre qu'elle ne vit pas, dans la soumission à son mari qu'elle a acceptée et subie, leur fille elle aussi va finalement oser s'affirmer et dire ce qu'elle ressent. Et cet appel d'Andrea va bousculer tellement fort son père (tout se joue en fait autour de lui dans cette comédie) que celui-ci, médecin très réputé mais complètement dictateur et invivable avec tout le monde, va décider de tout faire pour empêcher son fils, jusqu'à vouloir piéger le curé à l'origine de cette vocation dont il pense qu'il n'est pas très clair...

Une comédie italienne qui joue vraiment son rôle : caricaturer le réel, les réactions, les situations, pour nous faire entendre un message, à savoir la question de savoir ce qui donne sens à notre vie et à nos relations, et celle de découvrir ou se demander qui est Dieu. Et pour cela, une comédie qui nous fait vraiment rire, impitoyable même, et très réussie.

Je vous laisse voir... Et déjà entrevoir avec la bande annonce... Et un conseil : regardez ce film en version originale (sous-titrée) car l’italien est quasi un personnage du moins un véritable élément de la comédie, l’accent et son côté chantant et un peu excité !

Un film d'Edoardo Maria Falcone avec Marco Giallini dans le rôle de Tomasso, le père médecin, Alessandro Gassman en Don Pietro et Laura Morante qui interpèle Carla, la mère d'Andrea.

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :