Confession d'un jeune moine

Publié le par Christophe Delaigue

Confession d'un jeune moine

En ce jour de la chandeleur, la fête de la Présentation de Jésus au Temple, l'Eglise met à l'honneur, comme chaque année, la vie consacrée, et invite à prier à cette intention là.

J'aimerais tout simplement vous partager en ce jour quelques lignes d'une lecture de cet été, un très beau livre qu'on m'avait prêté et que je relis ces jours d'un moine de 40 ans, né comme moi en 1978, bénédictin olivétain à Maylis dans les Landes. Il est entré à 23 ans au monastère et il partage dans ces pages ce qui fait la vie des moines, son témoignage et sa foi.

Ce livre a ceci d'original qu'il nous fait entrer dans cette vie de ce qui pourrait paraître le plus extérieur, ce qu'un visiteur voire un touriste va découvrir en premier, à ce qui est le plus intérieur, le coeur de la vie d'un moine. Et au fil des pages et des chapitres, notre jeune moine se dévoile et sa raconte, sobrement et surtout quant à sa foi, sa vie spirituelle.

Concrètement le livre est divisé en quatre partie, avec une première spontanément un peu étonnante, sur les bâtiments, ce que l'on voit au premier abord quand on arrive dans une abbaye, ce à quoi serve ses différents lieux, et de quels souvenirs de notre frère ils sont empreints.

Quand vous visitez un monastère, après ces bâtiments c'est à une communauté que vous avez à faire, c'est la deuxième partie du livre. Il y est question de vie fraternelle, de chant, de silence et de prière, de la place du père abbé et de l'obéissance, des tensions inhérentes à tout vivre ensemble et de la question de la fécondité d'une telle vie. Puis c'est la partie sur le moine lui-même, comme personne, et de sa quête de Dieu, dans ce corps qu'il habite et qui marque son être au monde, dans ses appels aussi à se convertir et ainsi à mieux se connaître et trouver et suivre Dieu au coeur de son existence.

Enfin, dernière partie, le pour-quoi d'une telle vie, qui est un pour-qui : des pages sur Dieu (présent, bon, sage, silencieux, intime, jaloux, tendre, déroutant, patient, mystérieux, simple, lumière). Une belle confession de foi, originale et personnelle.

Le livre qui avait commencé par un préambule en expliquant le projet et le contenu s'achève alors par un épilogue en forme de confidence finale, sur la tension entre l'idéal et la réalité face à laquelle chacun est mis, d'autant plus quand il essaye de partager sa vie et son intériorité.

Le frère Oliveto Gérardin nous offre là des pages belles et simples qui sont une façon de témoigner de son choix de vie, son engagement, sa quête d'absolu, son amour de Dieu. Un livre qui fait du bien à la foi. Une belle lecture pour découvrir un peu (plus ou un peu mieux) cette vocation parfois déroutante, questionnante.

--------------

fr. Oliveto Gérardin, Confession d'un jeune moine, Bayard, juin 2018, 405 pages, 16€90.

---------------

Avec ce lien la présentation de son livre que nous propose le fr. Oliveto sur le site de sa communauté de Maylis.

Confession d'un jeune moine
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :