Christus Vivit

Publié le par Christophe Delaigue

Christus Vivit

Je viens de finir ce texte. L'exhortation apostolique post-synodale du pape François, suite au synode des évêques sur les jeunes et les vocations. Une belle lecture spirituelle que je vous recommande.

Pour être plus précis, je vous invite à lire tout spécialement les chapitres 4 et 5 et les chapitres 8 et 9. Le reste m'a semblé moins intéressant directement : le début de ce texte (chapitres 1 et 2) est une sorte d'exploration biblique de ce la jeunesse dans la Bible, pas inintéressant mais un peu poussif à mon goût, et le chapitre (3) sur les attentes de la jeunesse, ses questions et sa pluralité, est un peu fastidieux même si c'est sans doute et déjà une synthèse du document final du synode des évêques. Le chapitre (6) sur les jeunes et leurs racines et notamment les liens avec les personnes âgées n'est pas inintéressant en soi mais le pape s'y est déjà longuement attardé dans son livre Dieu est jeune et enfin le chapitre (7) sur la pastorale des jeunes vaut surtout pour les acteurs pastoraux engagés dans ce domaine là.

Le chapitre 4 est vraiment le coeur de ce que le pape François veut dire aux jeunes. Et qu'il serait bon qu'on puisse leur proposer de goûter à ces pages ! Un chapitre en trois bonnes nouvelles que le pape expose et développe : (1) Dieu nous aime (chacun) ; (2) le Christ est venu pour nous sauver ; et (3) il est vivant, présent à notre vie aujourd'hui (avec deux très belles pages sur l'Esprit Saint qui concluent ce chapitre *).

Et dans le chapitre 5, j'aimerais, pareil, que les jeunes puissent au moins lire les pages sur l'amitié et l'amitié avec Jésus et celles sur une vie aux dimensions de la fraternité. Simple mais très bien et même très bon pour notre vie spirituelle !

Les chapitres 8 et 9 sont comme des compléments à l'exhortation précédente, Gaudete et exultate – sur l'appel pour tous à la sainteté –, mais écrits tout spécialement pour les jeunes (et les moins jeunes qui veulent vivre un chemin avec eux ou les aider à avancer sur un chemin de foi) : le chapitre 8 traite des vocations et notamment l'appel aux vocations spécifiques que sont le sacerdoce et la vie consacrée, et le chapitre 9 est une petite perle sur le discernement.

Ce texte se lit facilement et souvent le pape s'adresse à nous et tout spécialement aux jeunes en les apostrophant à la deuxième personne du singulier, ce qui rend ces paragraphes là dynamiques et leur donne cette coloration particulière que l'on avait déjà dans Gaudete et exultate, une impression de dialogue presqu'intime entre le pape et nous lecteur(s).

--------------

Vous trouvez ici le lien vers l'intégralité du texte...

Cette exhortation du pape François est également et évidemment disponible en format livre, chez plusieurs éditeurs, par exemple aux éditions de l'Emmanuel, avril 2019, 167 pages, 3€90. Mais aussi et notamment aux éditions Parole et Silence ou encore publiée par la Conférence des évêques de France en co-éditions avec Mame et Le Cerf...

--------------

* Et en bonus, puisque nous sommes en ces jours entre l'Ascension et la Pentecôte, les fameux numéros sur l'Esprit Saint :

L’Esprit donne la vie

130. Dans ces trois vérités – Dieu t’aime, le Christ est ton sauveur, il vit – apparaît Dieu le Père et apparaît Jésus. Où se trouvent le Père et Jésus-Christ se trouve aussi l’Esprit Saint. C’est lui qui prépare et ouvre les cœurs à recevoir cette nouvelle, c’est lui qui maintient vivante cette expérience de salut, c’est lui qui t’aidera à grandir dans cette joie si tu le laisses agir. L’Esprit Saint remplit le cœur du Christ ressuscité et à partir de là, comme une source, il se répand dans ta vie. Et quand tu le reçois, l’Esprit Saint te fait entrer toujours plus avant dans le cœur du Christ, afin de te remplir toujours davantage de son amour, de sa lumière et de sa force.

131. Invoque chaque jour l’Esprit Saint, pour qu’il renouvelle constamment en toi l’expérience de la grande nouvelle. Pourquoi ne pas le faire ? Tu ne perds rien et il peut changer ta vie, il peut l’éclairer et lui donner une meilleure direction. Il ne te mutile pas, il ne t’enlève rien, mais il t’aide à trouver ce dont tu as besoin de la meilleure façon. Tu as besoin d’amour ? Tu ne le trouveras pas dans la débauche, en utilisant les autres, en possédant les autres ou en les dominant. Tu le trouveras d’une manière qui te rendra véritablement heureux. Tu cherches la force ? Tu ne la vivras pas en accumulant les objets, en gaspillant de l’argent, en courant désespéré derrière les choses de ce monde. Tu y parviendras sous une forme beaucoup plus belle et satisfaisante si tu te laisses stimuler par l’Esprit Saint. 

132. Tu cherches la passion ? Comme le dit ce beau poème : tombe amoureux ! (ou bien, permets-toi de tomber amoureux !) car « il n’y a rien de plus important que de trouver Dieu. C’est-à-dire, tombe amoureux de lui de manière définitive et absolue. Ce dont tu tombes amoureux prend ton imagination, et finit par laisser sa trace partout. C’est cela qui te décidera à sortir du lit le matin, qui décidera de ce que tu fais de tes soirées, de ce à quoi tu emploies tes weekends, de ce que tu lis, de ce que tu sais, de ce qui brise ton cœur et de ce qui te submerge de joie et de gratitude. Tombe amoureux ! Demeure dans l’amour ! Tout sera différent ». Cet amour de Dieu qui prend avec passion toute la vie est possible grâce à l’Esprit Saint, parce que « l’amour de Dieu a été répandu dans nos cœurs par l’Esprit Saint qui nous a été donné » (Rm 5, 5).

133. Il est la source de la meilleure jeunesse. Parce que celui qui se confie au Seigneur « ressemble à un arbre planté au bord des eaux, qui tend ses racines vers le courant il ne redoute rien quand arrive la chaleur, son feuillage reste vert » (Jr 17, 8). Alors que « les adolescents se fatiguent et s'épuisent » (Is 40, 30), ceux qui mettent leur espérance dans Seigneur « renouvellent leur force, ils déploient leurs ailes comme des aigles, ils courent sans s'épuiser, ils marchent sans se fatiguer » (Is 40, 31).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :