Ce qu'il faut d'amour à l'homme

Publié le par Christophe Delaigue

J'aime ces titres un peu étranges, poétiques, de certains livres de Julien Green...

“Ce qu'il faut d'amour à l'homme”... ? pour se construire... pour vivre...

Cet amour dont il est question en ces pages, n'est-ce pas d'abord celui de sa mère, si présente à ses côtés jusqu'à son adolescence où elle s'éteignit si vite ? Sa mère, protestante, à qui il doit de l'avoir ouvert à la foi, véritable sujet de ce livre puisque Julien Green nous raconte ici sa conversion et ses chemins d'approfondissement de cette foi catholique qu'il embrassa dans son adolescence...

Mais cet amour c'est aussi et surtout celui de Dieu pour nous, pour lui Julien, et son à amour à lui pour Dieu, qui va grandissant, jusqu'à se poser la question d'une vocation à la vie monastique, voie qu'il n'empruntera finalement pas, cet amour de Dieu et pour Dieu qui sera ébranlé par ses désirs humains et affectifs, charnels et sexuels, dans une sorte de culpabilité déchirante, crucifiante, fruit de l'éducation puritaine reçue de sa mère et parce que cette homosexualité qu'était celle de notre auteur et qu'il évoque car il la découvre en même temps que s'affermit sa foi était inavouable à l'époque.

Au soir de sa vie où, dit-il “j'ai eu à lutter pour garder la foi” (p.157) – ce qu'il croit être le soir de sa vie puisqu'il écrit ces pages en décembre 1977 et qu'il mourra en 1998 –, Julien Green nous partage ce qu'elle fut, ce qu'elle est devenue au fil de son histoire, comment elle l'a accompagné toute sa vie, comment elle fut ébranlée par ce qu'il traversait ou portait en lui-même mais aussi jusque dans ce que fut l'après-concile (brièvement évoqué) où notre converti ne se retrouvait pas ou mal par rapport aux rites et la doctrine qu'il avait un jour choisis et qui l'avaient construit...

“Ce qu'il faut d'amour à l'homme”... nous est dévoilé en toute fin de ces pages... “Ce qu'il faut d'amour à l'homme nous est donné par l'amour même : l'Esprit Saint.”

———————

Julien Green, Ce qu'il faut d'amour à l'homme, Plon, 1978, 159 pages.

———————

A propos de Julien Green, de sa foi et de sa quête spirituelle je ne peux que vous recommander aussi (et peut-être même encore plus) le très réussi petit livre de Véronique Grollier Prier 15 jours avec Julien Green aux éditions Nouvelle Cité (avril 2016).

Et le roman que j'ai préféré de lui, où tout ce qu'il a vécu de tiraillements entre amour, foi, désirs, péché, image de soi, etc. sont présents : Chaque homme dans sa nuit. Magnifique...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :