Méditation 30 août 2019

Publié le par Christophe Delaigue

Textes du vendredi de la 21ème semaine du Temps Ordinaire

1Th 4,1-18 / Ps 96 (97) / Mt 25,1-13

Ce matin, en priant les textes de la Parole de Dieu de ce jour, je butais sur cette parabole d'Evangile... C'est toujours étonnant ces histoires que Jésus nous raconte. Il veut là illustrer ce qu'est le Royaume des Cieux... C'est comme l'attente et la venue de l'Epoux, pour les noces. Qui dit noces dit l'Alliance que Dieu fait avec nous...

Ce qui m'a frappé c'est que l'Epoux vient au coeur de la nuit. Pensez à la rencontre de Jésus avec Nicodème, de nuit aussi. Pensez également à l'épisode de la tempête apaisée, c'est là encore de nuit. Je pensais enfin à la nuit de Noël où nous fêtons la venue de Jésus, avec cette très belle 1ère lecture du livre d'Isaïe : “Le peuple qui marchait dans les ténèbres a vu se lever une grande lumière, dans le pays de l'ombre une lumière a resplendi”... 

Il vient et c'est de nuit. Il y a une voix à entendre. Et en même temps il y a à voir, sinon pas besoin d'huile pour la lampe. Entendre et voir...

Qu'est-ce qui nous permet, à nous que le Christ vient rejoindre aujourd'hui encore et qui voulons accueillir et faire grandir le Royaume des Cieux, qu'est-ce qui nous permet de voir cette venue en nos vies ? Est-ce que justement ça n'aurait pas rapport avec cette voix à entendre ? Ne serait-ce pas, du coup, la Parole de Dieu ? ! La voilà, je crois, l'huile de nos lampes, celle que nous devons avoir avec nous pour veiller, guetter et accueillir notre Maître et Epoux.

La Parole nous permet d'entendre comment vivre dans l'attente de Celui qui vient, dans une vie de sainteté, pour reprendre les mots de Paul de la 1ère lecture, notre vie en réponse d'Evangile à la Parole et donc à l'Epoux.

Il s'agit, oui, d'entendre pour voir le Christ qui nous visite, dans les sacrements et par sa Parole, mais aussi dans les plus petits et les plus fragiles qui vont croiser notre route. Rappelons-nous les appels de la fin du même chapitre Mt 25...

Entendre et donc écouter. Ecouter la Parole, écouter les résonances qu'elle prend avec les appels intérieurs que nous pouvons entendre dans le silence de la prière et celles qui vont se produire également dans l'écoute des cris du monde et de celles et ceux qui vont croiser notre chemin.

C'est là, au coeur de tout cela, que l'Epoux nous parle et nous rejoint...

Publié dans Méditations, Homélies

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :