Messagers de la joie. Prêtres, qui sommes nous ? (card. Danneels)

Publié le par Christophe Delaigue

 

Le cardinal Danneels, ancien primat de l'Eglise de Belgique, est décédé il y a quelques mois. A l'occasion de mon retour en France, le curé de la paroisse de Ste Croix d'Ixelles, où j'étais accueilli les dimanches, m'a offert ce petit livre que j'aimerais vivement vous recommander. Et notamment peut-être aux paroissiens qui parfois ne comprennent plus ou pas trop ce qu'est un prêtre, ce qu'il vit, et comment sa mission s'articule à celle des laïcs.

Ces pages sont toutes simples, de l'ordre du témoignage, presque de l'ordre de la confidence et même de la méditation. Il s'agit d'une de ces lettres de Pâques que le cardinal publia au fil des ans, rééditée pour l'année sacerdotale de 2009 à l'occasion des 150 ans de la mort du curé d'art, St Jean-Marie Vianney, et tout particulièrement destinée aux jeunes.

Après avoir partagé quelques sources de joie du ministère presbytéral (ch.1) où il parle notamment de l'importance pour lui de l'eucharistie et de la prédication comme lieux où se transmet la Vie, et de la prière, l'adoration et la dimension d'intercession de ce ministère, le cardinal aborde (au ch. 2) quelques tensions ou difficultés que vivent les prêtres.

Ainsi le cadre étant-il posé, le chapitre 3 aborde la question : qu'est-ce qu'un prêtre ? D'abord (pour résumer en quelques lignes) un homme de Dieu, du Christ et de l'Eglise avant d'être quelqu'un qui fait des choses ! Le prêtre est un envoyé du Christ (comme tous d'ailleurs, en Eglise) mais envoyé spécialement pour rendre le Christ présent dans son Eglise, le rendre présent comme la tête, comme Celui qui sauve et sanctifie. Il le rend présent par la prédication et par les sacrements et en prenant soin de la communauté, en prenant soin de faire grandir la communion entre tous pour que tous puissent vivre leur mission de baptisés. En ce sens il est prédicateur, célébrant et pasteur.

Dans les dernières pages de ce petit opuscule, le cardinal Danneels rappelle la place et la mission des laïcs et donc l'articulation avec les prêtres dont la mission (comme prêtres) est de les servir pour leur permettre d'être eux-mêmes en étant à leur mesure des témoins d'Evangile par leur vie quotidienne. Et il partage enfin quelques brèves pages sur le sens du célibat comme consécration au Christ, par amour, comme signe et témoignage de la primauté de Dieu qui peut combler toute vie et comme annonce du Royaume à venir.

Je le redis c'est à la fois tout simple et très beau. Il ne s’agit pas du tout d’un traité de théologie des ministères mais de bien de témoigner de l’essentiel de ce qui est vécu et de tenter d’en rendre compte. Sans occulter des questions bien actuelles.

Et j'aime ce titre qui sont les tout derniers mots de ces pages : être des messagers de la joie ! Des mots qui me font repenser à ceux du frère Christophe Lebreton, moine-martyr de Tibhirine, que j'avais mis sur mon faire-part d'ordination diaconale, il y a 15 ans : “Passeur de joie, c'est là ma tâche, et c'est mon nom de gloire”...

--------------

Cardinal Godfried Danneels, Messagers de la joie. Prêtres qui sommes nous ?, fidélité éditions, février 2010, 104 pages (format poche), 9€95.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :