Au nom de la terre

Publié le par Christophe Delaigue

 

On en sort sans voix et un peu abasourdi... Un film terrible, dur, mais beau car il nous fait toucher vraiment à cette réalité dans laquelle il veut nous faire plonger, il nous plonge dans ce terrible qu'il veut dénoncer. C'est réussi...

Guillaume Canet joue Pierre Jarjeau. Ce jeune homme a 25 ans quand il reprend avec sa fiancée la ferme familiale que son père lui vend avec un droit de fermage. La famille va s'agrandir et l'exploitation aussi. Et c'est l'enchaînement. La lente descente aux enfers. Pour y arriver il faut agrandir encore et diversifier. Et pour s'agrandir et diversifier il faut investir. Pour investir il faut de l'argent, des prêts...

Pierre entre avec sa famille dans une spirale terrible. Celle de l'agriculture intensive. Une fois dans le système il va se retrouver entrainé et broyé. C'est vraiment le mot qui me vient. Terrible réalité de l'agriculture française aujourd'hui. Car, on l'apprend en finale, aujourd'hui en France un agriculteur se suicide tous les jours ! Sans parler de ce qui se retrouve dans nos assiettes, car l'enjeu n'est plus la qualité mais de survivre et donc la quantité pour pouvoir vendre... On le sait, malheureusement, mais on sait aussi que cela commence heureusement à changer un peu... Quand le film commence nous sommes en 1979 et quand il s'achève, 20 ans ont passé. Depuis il y a des prises de conscience, mais comment donner à ces familles d'y arriver et de vivre tout en nous permettant de manger sainement ? ...

Ce film s'inspire d'une histoire vraie, celle de Christian Bergeon. Et c'est à son fils Edouard que l'on doit cette réalisation, très bien filmée j'ai trouvé. Du cinéma engagé, comme j'aime, que je ne peux que vous recommander. Juste pour savoir vraiment, pour voir de l'intérieur (si j'ose dire), et peut-être mieux comprendre la détresse de ce monde rural français. Qu'en faire ensuite, je ne sais, mais au moins savoir et réaliser...

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :