Le discernement | Enzo Bianchi

Publié le par Christophe Delaigue

 

Dans les milieux cathos, voilà un mot qu'on entend souvent. Et sans doute de façon plus grand public depuis l'élection au trône de Pierre du Pape François. Il aura offert à toute l'Eglise ce charisme – très jésuite, ignatien – du discernement. Il en parle assez longuement dans Gaudete et exultate mais aussi dans son autre exhortation apostolique post-synodale et lettre aux jeunes Christus vivit. Et c'est la dynamique pastorale nouvelle qu'il propose dans son fameux texte Amoris Laetitia, c'est même son mode de gouvernance, de conduite, de l'Eglise.

Dans ce livre que nous propose Enzo Bianchi, fondateur de la communauté monastique et œcuménique de Bose, il s'agit d'aller creuser, comprendre et redécouvrir ce qui se cache derrière ce mot. Et entendre combien c'est un trésor pour chacun de nous, pour notre vie spirituelle et notre marche à la suite du Christ. 

Car de quoi s'agit-il ? Apprendre à entendre comment Dieu est présent dans notre vie et à quoi il nous appelle, quelle est cette volonté dont il est question à chacune de nos prières du Notre Père. Et donc à apprendre écouter l'Esprit Saint et nous, ce qu'il produit en nous, inséparablement de l'écoute de la Parole. Et plus largement, le discernement est ce processus que nous pouvons vivre et accomplir pour poser les choix à vivre, les décisions à prendre, un jugement à émettre.

Concrètement le livre se divise en 4 chapitres : les deux premiers sont sur le discernement à proprement parler, l'un est un parcours biblique l'autre des conseils et approfondissement sur l'art de discerner ; vient ensuite un chapitre sur une notion clé dans ce processus à savoir la conscience (ce qu'elle est, comment ne pas se tromper, la former) ; vient enfin un chapitre que je trouve très bon sur la vocation. Ces quelques pages quasi finales offrent là aussi un parcours biblique qui ouvre à une réflexion sur ce que notre auteur appelle la vocation aujourd'hui.

Sur ce chapitre à propos de la vocation ou des vocations, j'aimerais vous partager quelques mots et distinctions que je trouve intéressantes : notre vocation humaine, d'abord, quelle est-elle ? Elle est d'exister, de vivre. Et c'est dans cet appel premier, originel, fondateur, que peut s'inscrire un appel de Dieu. Là on peut parler de vocation commune ou universelle, qui est pour tous, à la sainteté, c'est-à-dire à vivre de Dieu lui-même, tendus vers Dieu, aimés par lui, en découverte de son amour pour nous et pour tous. Et dans cette vocation unique, dans cet appel au bonheur, qui appelle à suivre le Christ, à trouver comme le suivre et répondre ainsi aux appels de l'Evangile, nous pressentons que notre chemin personnel pourrait se vivre et s'épanouir, s'incarner, dans un chemin particulier avec Dieu et dans le don de nous-mêmes, dans le choix d'une forme de vie particulière, que ce soit dans la vie consacrée ou le mariage ou dans un appel ressenti à se donner comme prêtre si l'Eglise le confirme.

Ce livre se lit assez facilement je trouve. C'est une belle porte d'entrée dans cette thématique pour qui voudrait s'y intéresser un peu ou creuser pour mieux comprendre ou avoir quelques billes pour son propres chemin spirituel et humain. Un excellent petit ouvrage “piqure de rappel” aussi pour les confrères ou toute personne qui exerce une mission d'accompagnement spirituel et notamment d'une éventuelle question vocationnelle particulière.

--------------

Enzo Bianchi, Le discernement, éditions (jésuites) Fidélité, coll. Béthanie, juin 2019, 128 pages, 15€.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :