Adam

Publié le par Christophe Delaigue

 

Deux femmes et une enfant. Abla, Samia et Warda. Une mère, qui vit avec sa fille, seules, et cette jeune femme enceinte, qui cherche désespérément un travail et un toit pour dormir... Deux histoires qui vont se rencontrer, s'éveiller, chacune apprenant à vivre une réconciliation avec elle-même et ce qu'elle traverse, l'une et l'autre et même l'une par l'autre. Avec l'innocence de la petit fille qui permet des possibles que ni l'une ni l'autre n'auraient pu ou accepté d'envisager.

Le silence est largement présent dans ce film. La musique viendra tard, avec la vie qui reprend en chacune, telle une renaissance. La vie qui est là et qui passe pour chacune dans la réappropriation de ce qu'elles ont à vivre et à accepter, et par le toucher et le rapport au corps. Et c'est très beau.

Certes c'est lent. Mais n'est-ce pas le temps de l'apprivoisement réciproque auquel sont confrontées ces deux femmes ? Et le silence parfois est pesant, entre elles. Mais là aussi... n'est-ce pas le réel de cette relation étonnante qui s'installe et va s'ouvrir petit à petit à la vie ?

La vie, justement, la petite Warda en déborde et la communique, elle la permet. L'innocence de l'enfance qui trouvera une intensité nouvelle avec la naissance du petit homme que porte Samia, celui qu'elle prénommera  Adam...

Un très beau film de Myriam Touzani, avec une très belle photographie des visages qui laissent passer douceur et émotions, au travers même des blessures qui se disent ou se laissent pressentir... 

La bande annonce...

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :