Au soleil redouté - Michel Bussi

Publié le par Christophe Delaigue

 

Franchement ? C'est bien construit ! Et de ce fait là bien mené. Je me suis demandé où tout cela pourrait bien nous conduire, cet espèce de quasi huis-clos à la 10 Petits nègres. Bien vu. Et quand tout se dévoile et se révèle, quand on comprend combien on s'est fait avoir, alors on est tenté de retourner en arrière pour vérifier si c'est bien ça... Et c'est bien ça !

Bon... Je ne peux en dire plus si ce n'est que j'ai retrouvé là le style “construction bluffante” de Michel Bussi plus anciens. Et ça fonctionne bien. En plus, coté décors et histoire, c'est bien vu aussi, dépaysant, et on se laisse prendre – moi en tout cas.

Imaginez : une île paradisiaque – celle de Gauguin et surtout de Jacques Brel –, un écrivain à succès qui organise un atelier d'écriture avec cinq femmes, chacun invitée à écrire, à raconter ce qui se joue devant leurs yeux... Imaginez une mise en scène macabre qui tourne au drame, doublée d'une vieille enquête non résolue, et c'est parti, le roman n'a plus qu'à se jouer avec son lot de rebondissements, alternant trois récits : celui que commence Clem – une des cinq participantes –, le journal de Mamaï – la fille de l'une d'elles – et l'enquête de Yann – l'époux-gendarme d'une autre.

Je ne peux en dire plus à moins d'en dire trop et de dévoiler un élément de l'histoire qui pourrait compromettre votre lecture ! Alors je me tais... et je vous laisse découvrir...

--------------

Michel Bussi, Au soleil redouté, Presses de la Cité, janvier 2020, 427 pages.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :