Drive

Publié le par Christophe Delaigue

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/83/93/95/19803697.jpgFilm étonnant... surprenant... violent... Si on s'attend à un film d'action, on risque peut-être d'être déçu... C'est bien l'histoire d'un conducteur de voitures, cascadeur, et de braquages avec des courses poursuites, mais l'enjeu, l'intérêt, l'essentiel, n'est pas là. Je ne crois pas.

Ce qui est beau dans ce film c'est la façon dont sont traités les sentiments, ou plutôt la montée des sentiments entre cette jeune maman et notre cascadeur-garagiste. Elle est mariée à cet homme qui sort de prison mais pour qui ça va mal finir. Leur petit Benicio est pris là-dedans.

Lui, le cascadeur, on ne sait d'où il sort, d'où il vient, quelle est son histoire. Il est comme emmuré en lui ; et d'une tristesse indescriptible. C'est là son charme... La renconte avec Irène fait advenir en lui, sur lui, ce petit sourire qui dit cette vie ou ce bonheur possible qui semblent poindre et donner sens à sa vie dont on ne sait rien. Pendant tout le premier tiers du film, nous sommes témoins de cela, de cette vie ou du sens de la vie qui remontent en lui. Mais c'est... long... et silencieux... Par contre c'est beau car très bien filmé...

La suite du film m'interroge et, de ce fait, tout le film. Quelle violence ! Comme si la vie qui advient à nouveau en lui explose quand il veut prendre soin de ceux qu'ils aime et qui sont menacés. Vengeance, défense, violence. Un véritable acharnement. Mais le pire n'est pas là. Certes, ce n'est pas oppressant car il n'y a pas de violence psychologique dans ce film. Mais la violence physique est telle qu'elle pourrait être insupportable. Sauf que, justement, ce film est la preuve que la violence s'est banalisée car on y assiste, passivement, en sursautant un peu, mais en regardant tout, ou presque. Car tout est filmé et tout est montré... Rien de suggéré, tout est explicite... Le cinéma a bien changé en 20 ans... Et d'ailleurs notre société n'est-elle pas de plus en plus violente, chaque jour, dans le réel ?

Ce film est dur. Et ce qui me terrifie c'est que nous, spectateurs, nous nous habituions à de telles scènes....

link

Publié dans Cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :