En carême... En chemin vers Pâques !

Publié le par Christophe Delaigue

Nous entrons aujourd'hui en carême... Temps étrange qui me rappelle des interdits ou plutôt des efforts à faire, dans mon enfance... Temps béni, en fait, temps donné, pour retrouver Dieu, pour me tourner vers Lui, moi qui me laisse envahir parfois par le quotidien !
Pourquoi vivre ce temps maintenant ? Tout simplement parce que dans quelques semaines nous allons fêter Pâques, le coeur de notre foi, ce mystère étonnant et indicible de la résurrection. C'est tellement grand et tellement incroyable à vue humaine qu'il faut s'y préparer et qu'il faut le faire avec le Seigneur qui lui seul peut ouvrir nos coeurs, nos yeux, comme sur le chemin d'Emmaüs.
Me voilà donc invité à vivre ces semaines comme un cadeau qui m'est fait pour me poser avec moi-même et avec mon Dieu. Pour lui laisser plus de place dans mon quotidien ; pour le retrouver et me laisser rejoindre un peu plus, toujours plus.

http://art.mygalerie.com/rembdt400006.jpgLe temps du carême est un temps de conversion : tout simplement se donner les moyens de s'arrêter pour voir où j'en suis et quelle route il serait bon que je prenne ! Avec Dieu.
Creuser de la place en moi pour qu'il vienne m'y rejoindre... Et redécouvrir combien il m'aime et comboen il est là avec moi, sur la route, à mes côtés.
Ce temps du carême, ce temps de conversion, est l'occasion rêvée de redécouvrir toujours et encore le sacrement du pardon et de la réconciliation. Je fais l'expérience dans ma vie que c'est dur d'aimer. Or c'est à cela que je suis appelé ne cesse de dire Jésus.  C'est dur d'aimer, je n'y arrive pas toujours ; du coup ça peut faire mal aux autres et ça me fait mal... Je peux même avoir du mal à m'aimer... Dieu me dit qu'il m'aime, qu'il m'aime comme je suis, qu'il m'aime quand même ; et qu'il a confiance en moi, qu'il garde confiance en moi... Il peut même me donner sa force et sa paix pour grandir et avancer sur ce chemin de l'amour et du pardon. Que vais-je faire de cette promesse ?
Rencontrer un prêtre dans le sacrement c'est manifester mon désir d'avancer avec Dieu. Le boulot d'un prêtre c'est alors de porter avec moi dans la prière ce qui va être partagé et de me donner cette force du pardon de Dieu, de me la redire avec des mots audibles à mes oreilles humaines, dans une parole de tendresse et de réconfort.
Recevoir le sacrement du pardon c'est faire le choix libre de m'en remettre à un autre, de m'en remettre grâce à un frère dans la foi à cet Autre qui m'attend et qui veut pour moi le bonheur et la vie.
Mettre en mot ce qui m'habite et m'encombre c'est déjà m'en libérer, c'est déposer tout cela à quelqu'un qui porte avec moi et pour moi...

J'aime dire que le pardon est déjà résurrection : au coeur de mes ténèbres intérieures, l'amour de Dieu demandé et reçu vient me relever, vient me remettre en route, vient me redire : "Toi aussi je t'aime, tu as du prix à mes yeux, quelques soient tes manquements à l'amour ; je garde confiance en ta capacité d'aimer et d'apprendre à aimer ; je suis avec toi sur ce chemin, va en paix..."

Pour ceux qui aiment le cinéma, découvrez ce beau film de Pavel Lounguine disponible en DVD : L'île. Vous comprendrez mieux combien le pardon et la réconciliation à son histoire blessée et libération et donc résurrection...
link

Bon chemin de carême, bonne route vers la joie de la résurrection, la joie de Pâques !

Publié dans Méditations