Ils sont jeunes, ils sont prêtres, ils sont heureux !

Publié le par Christophe Delaigue

http://multimedia.fnac.com/multimedia/FR/images_produits/FR/Fnac.com/Grandes110/3/4/1/9782750907143.gifC'est souvent qu'on me dit : mais que faites-vous toute la journée ? Ou alors : qu'est-ce qui vous rend heureux ? Ou encore : comment voyez-vous l'avenir ? Quand ce n'est pas : ah... du temps du Père "Truc" au moins, on le voyait le prêtre et on le connaissait ! Tu m'étonnes, il avait un seul village donc le temps de déambuler dans les rues où en plus les gens étaient car ils ne travaillaient pas à des km comme aujourd'hui, il faisait son jardin pour s'occuper et se changer les idées, il allait jouer aux cartes avec les anciens, il restait 40 ans sur le même lieu donc connaissait toutes les familles qui restaient elles aussi 40 générations de suite dans le même village !! ... Bon, d'accord, j'exagère légèrement ! Et ces questions sont légitimes !

Imaginez 5 jeunes prêtres à travers la France qui tentent de répondre à cela par un livre témoignage. C'est fort intéressant. Ils sont assez différents, plutôt intellos, du moins 4 d'entre eux ; ils ont un ministère plutôt urbain, semble-t-il, pour 4 d'entre eux (les mêmes d'ailleurs !) et c'est intéressant ce qu'ils partagent.

C'est marrant ce livre car à la fois je m'y retrouve vraiment bien dans ce qu'ils racontent, et en même temps, très peu. Tout simplement, je crois, parce que si la réalité de notre ministère et de nos questionnements sur l'Eglsie et son avenir sont finalement assez proche, les situations ecclésiales et humaines de nos diocèses sont fort différentes. Et c'est dans le témoignage d'un Jean-Pierre - que je connais ! - que je me retrouve le mieux, alors même que c'est le moins intellectuel des cinq et que pourtant il me semble que j'ai ce "travers" (!) là ; il est prêtre dans le rural, dans une immense "paroisse nouvelle" dans la Creuse, toujours sur les routes, entre plein de choses à faire, fort différentes et de tous côtés... Il nous partage ses convictions sur la place indispensable des laïcs dans la mission, sur l'avenir terrtorial de nos paroisse à "pôlariser" avec une équipe de doyenné - prêtres et laïcs - et des communautés locales à former, accompagner et visiter...

Me venait cette question au cours de ma lecture : que donnons-nous à voir de notre ministère ? J'espère pas seulement cette course entre visites, activités pastorales et villages, et pas que cette fatigue qui nous guette... Ce livre tente plus profondément de témoigner de la réalité de notre ministère, entre rencontres diverses et sacrements qui restent la partie fixe et stable de notre vie de prêtre, même s'il ne faut pas nous y réduire !

On pourra trouver dommage dans ces pages de ne pas assez lire et entendre les difficultés de ces jeunes prêtres, dans leur quotidien, entre solitude, manque de temps pour voir les amis, et même, parfois, pour rester centré sur l'Essentiel ; ne pas lire ni entendre non plus toutes ces questions qui se posent à nous quant à tels baptêmes ou mariages en grand nombre qui nous pèsent parfois car nous ne sommes pas vraiment sûr d'y proposer un chemin d'évangélisation à ces personnes en attente d'on ne sait trop quoi sinon, encore, d'une tradition familiale pas forcément ou pas toujours très religieuse ou spirituelle... De vraies questions pour l'avenir !

On saluera par contre la préface fort intéressante de Mgr Rouet et l'eesai de reprise théologique, en fin de livre, par Laurent Villemin, professeur d'ecclésiologie à l'Institut catholique de Paris (c'est lui qui m'a accompagné dans la rédaction de mon mémoire) ; deux contributions à part entière qui viennent éclairement différemment ces page, dans une belle complémentarité avec les témoignages.

Ils sont jeunes, ils sont prêtres, ils sont heureux ! Sous la direction de Sylvain Brisson, Presses de la Renaissance, novembre 2011, 197 pages.

Publié dans Témoignages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :