Isarël, Palestine, et les citronniers...

Publié le par Christophe Delaigue

Le conflit israëlo-palestinien était à nouveau au coeur de l'actualité, ces derniers jours, avec cet assaut de la flotte humanitaire pour Gaza. Et l'on a du mal à voir, comprendre ou envisager quelle pourrait être l'issue d'une telle situation. politique qui dure depuis tant d'années.. Certes il semble assez facile ou spontané de prendre la défense des populations palestiniennes, opprimées, privées de beaucoup de choses et notamment, pour une bonne part, de liberté... Mais on pourrait facilement oublier aussi qu'Israël ce n'est pas qu'un Etat et son gouvernement mais que c'est avant tout une population qui est divisée elle aussi par ce conflit et qui en sublit pour une part les conséquences.

Beaucoup d'Israëliens n'ont pas choisi de mettre dehors les Palestiniens. Mais ils ont certes répondu à l'appel d'une terre et d'un pays qui leur a été offert après-guerre par les Occidentaux, cette terre qui pour eux a une telle importance religieuse et spirituelle. Et la voilà la difficulté : le politique et le spirituel ou le religieux se mêlent... On aurait alors vite fait de défendre les Palestiniens contre les Juifs en occultant du coup la valeur "théologique" qu'à ce peuple, pour nous chrétiens, ce qui n'a rien à voir avec le politique et la question de l'Etat d'Israël. Tout comme, si l'on défend les Juifs, il y a tendance à vite faire l'amalgame entre les Palestiniens et les Musulmans et du coup avec les intégrismes islamiques qui font peur. La question du peuple Juif n'est pas celle de l'Etat d'Isarël tout comme il nous faut différencier Palestioniens et Islam. D'ailleurs un certain nombre de Palestiniens, arabes, sont chrétiens, ce qu'on oublie souvent...

http://images.allocine.fr/r_160_214/b_1_cfd7e1/medias/nmedia/18/66/31/23/18927433.jpg

 

Ces quelques remarques trop rapides me (re)viennent après avoir vu ce film d'Eran Riklis sorti l'année dernière ou il y a deux ans : Les citronniers ; l'histoire de cette femme palestinienne qui veut défnedre ses arbres qu'on veut lui arracher pour cause de sécurité nationale ! Tout bêtement parce qu'elle habite la frontière cisjordannienne, là où se construit ce mur terrible qui prive les Palestiniens de leur liberté, et qu'en plus, son voisin côté Isaëlien n'est autre que le ministre de la Défense... Cette femme décide de se battre et d'aller jusqu'au bout, grâce à l'aide d'un avocat qui va en fait se servir de cette histoire à des fins politiques pour la cause palestinienne ; comme le ministre finalement, pour Israël... Enytre ces deux positions, il y a la femme du ministre qui sent les choses, qui découvre qu'elle est elle aussi prisionnière au nom de cette sacro-saint sécurité, et qui comprend qu'il y a dans cette situation et dans ce qui arrive à cette femme palestinienne quelque chose d'inacceptable...

Un film simple et touchant qui nous fait entrevoir la complexité du problème ; une histoire qui n'a finalement pas d'issue, comme le laisse croire aujourd'hui encore ce conflit qui s'enlise année après année.

link

Pous les amateurs de lecture et pour ceux qui voudraient creuser la questions des liens entre les chrétiens et le peuple d'Israël : Michel Remaud, Chrétiens et Juifs entre le passé et lavenir, Editions Lessius, 2000, 162 pages ; ou Michel Remaud, L'Eglise au pied du Mur - Juifs et chrétiens, du mépris à la reconnaissance, Bayard, 2007, 109 pages.

Publié dans Actualité