L'Eglise corps du Christ - vol. 2 : Les relations entre les Eglises

Publié le par Christophe Delaigue

http://www.orthodoxie.com/wp-content/uploads/2012/06/LEglise_corps_du_Christ_t22-187x300.jpg?75c1d8

Dans ce deuxième volume de son "ecclésiologie", Jean-Claude Larchet, théologien laïc orthodoxe, nous expose la conception de l'Eglise qu'a l'Eglise orthodoxe d'elle-même et comment, de ce fait, elle peut être en dialogue avec les autres "Eglises".

Un certain nombre de points "cruciaux" voire "crucifiants" sont ici abordés . C'est par exemple à une critique de l'universalisme centralisateur de Rome et de la conception dans l'Eglise latine de la primauté de Pierre et de l'évêque de Rome que nous sommes invités ; mais également à une critique des "dérapages" ecclésiologiques à tendance universalisatrice et globalisante de Constantinople, avec ce bémol toutefois : rien n'est dit du contexte historique et politique de la période ottomane et des conséquences que cela a eu pour la vie des Eglsies orthodoxes ; rien n'est dit non plus d'une "critique" du gouvernement "centralisé" de Moscou... On notera par contre une critique intéressante du concept de "territorialité canonique" si important dans l'ecclésiologie orthodoxe mais qui n'est pas si clair dans la pratique effective de la vie des Eglises et qui est assez difficile aujourd'hui à utiliser dans le dialogue oecuménique tant la réalité de vie ecclésiale a changé au cours des siècles (je le faisais moi-même remarquer dans mon mémoire).

L'auteur nous invite en deuxième partie de son ouvrage à un état des lieux des dialogues oecuméniques dans lesquels sont engagés les Eglisees orthodoxes, avec ce rappel fort de la compréhension de l'Eglise que les orthodoxes ont d'eux-même : l'Eglise orthodoxe est/serait la varitable Eglise du Christ, dans la vérité et la fidélité au Christ et à la Tradition. Les autres "Eglises" - d'ailleurs ici appelées "confessions" - ne pourraient être qualifiées ainsi car elles seraient en défauts d'ecclésialité... Rappelons à ce sujet là que l'Eglise catholique n'ose plus de telles affirmations, normalement, depuis le concile vatican II : elle affirme que l'Eglise du Christ "subsiste en" elle (expression ambigüe mais utilisée pour ne pas dire qu'elle est et résume à elle seule tout l'Eglise du Christ) et elle reconnaît des éléments d'ecclésialité (c'est dit en termes positifs) dans les autres "Eglises" et communautés ecclésiales. Là où l'Eglise catholique reconnaîtrait les ministères et les sacrements de l'Eglise orthodoxe, on sent bien que la réciproque n'est pas de la même évidence...

Il n'en demeure pas moins pour auatnt que les Eglises orthodoxes sont impliquées dans le dialogue oecuménique et que ce livre est fort passionnant, même s'il s'adresse quand même à des personnes au fait de ces questions et donc un peu spécialistes, avouons-le, et même si la conception de l'eocuménisme et de l'unité est plutôt pensée ici comme "retour" dans la "seule vraie" Eglise que serait l'Eglise orthodoxe...

 

Jean-Claude Larchet, L'Eglise corps du Christ, vol. 2 Les relations entre les Eglises, Cerf, mai 2012, 231 pages.

Publié dans Théologie, Oecuménisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :